Grand Dialogue National : Les neuf résolutions de la commission Décentralisation

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

(Agence de presse panafricaine) En rapport avec les sujets abordés, la commission formule les résolutions suivantes, visant à renforcer l’autonomie des Collectivités Territoriales  Décentralisées et susceptibles d’apporter des solutions dans les régions du Nord Ouest et du Sud Ouest

L’octroi d’un statut spécial aux régions du Nord Ouest et du Sud Ouest, en application de l’article 62 alinéa 2 de la Constitution qui prévoit que : La loi peut  tenir compte des spécificités de certaines régions dans leur organisation et leur fonctionnement.

L’allocation d’une dotation spéciale à chacune des communes du Nord Ouest et du Sud Ouest, destinée à faciliter le démarrage des activités

La mise en place effective des régions dans les meilleurs délais possibles   

La suppression du statut de délégué du gouvernement nommé, prévu dans le cadre du régime spécial applicable à certaines agglomérations

L’allègement substantiel de la tutelle applicable aux collectivités territoriales décentralisées

En vue du renforcement de l’autonomie financière des collectivités territoriales décentralisées, procéder à :

–         la mise en œuvre effective de l’article 23 alinéa 2 de la loi d’orientation de la Décentralisation de 2004, qui dispose que la loi de finances fixe chaque année, sur proposition du gouvernement, la fraction des recettes de l’Etat, affectée à la dotation générale de la décentralisation. A cet égard, la fraction de recette proposée a été estimée par les participants dans une fourchette de 10 à 15%.

–         L’assouplissement des règles d’unicité de caisse qui retarde la mise à disposition des ressources aux collectivités territoriales décentralisées.

La révision en vue de leur adaptation au nouveau contexte, des lois de décentralisation du 22 Juillet 2004, ainsi que celles de 2009 sur la fiscalité locale et le régime financier des collectivités territoriales décentralisées.

Pour accroître l’autonomie administrative et de gestion des collectivités territoriales décentralisées, il est important de :

–         Créer une fonction publique locale telle que le précise l’article 19 de la loi d’orientation de la décentralisation de 2004

–         Impliquer étroitement les magistrats municipaux dans la désignation des secrétaires généraux des communes et des receveurs municipaux

–         Déterminer les modalités de coopération entre les collectivités territoriales décentralisées et les services déconcentrés de l’Etat.

–         Réviser le régime foncier et domanial en vue d’impliquer les collectivités territoriales décentralisées dans la gestion des terres.

Enfin, les participants ont insisté sur la nécessité de l’établissement d’une feuille de route, d’un chronogramme et d’un organe de suivi de la mise en œuvre des recommandations ci-dessus formulées.

Par Ricci Eyock App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

République Démocratique du Congo : Un glissement de terrain a fait au moins 20 morts

Read Next

Incubation de la qualité entrepreneuriale Les AFRICA CEO FORUM Awards à nouveau sur la sellette

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *