(Agence de presse panafricaine) -Selon les confrères de la presse française, Laurent Barthélémy Ani Guibahi, élève en classe de 4ème au lycée Simone Gbagbo de Yopougon, quartier populaire d’Abidjan, a voulu rejoindre l’Europe sans prévenir ses parents.

Le rêve a tourné court et s’est transformé en cauchemar pour les parents de Laurent Barthélémy Ani Guibahi parce que leur enfant pensant rejoindre un eldorado imaginaire, n’a pas pu supporter le froid et l’altitude.  « Je suis affolé. Je me sens perdu. Le choc est brutal. On pensait à une fugue… C’est terrible à supporter ! », se lamente  Antoine Mel Gnangne, éducateur qui encadrait régulièrement le jeune garçon.

Les derniers à l’avoir vu étaient avec lui dimanche, selon une surveillante qui a parlé à ses amis de son quartier de résidence. En menant les enquêtes, d’autres personnes ont donné des informations : « Laurent Barthelemy a disparu lundi. Ce jour-là, l’enfant a pris ses affaires. Il était censé venir au cours. Ce n’est que le soir que les parents ont constaté l’absence de l’élève », se souvient Liliane NGoran, la censeure du Lycée.

« Le mardi matin ils sont venus à l’école parce qu’il n’a pas dormi à la maison. Nous avons constaté avec eux qu’il n’était pas en cours et c’est ainsi qu’ils ont fait l’avis de disparition que nous avons affiché partout dans et autour de l’établissement », raconte-t-elle.

L’enfant a parcouru 30 km, pour rejoindre l’aéroport et, au ministère des Transports, les enquêteurs qui ont retrouvé ses effets personnels à quelques mètres du lieu où se trouvait l’avion, pense « qu’il a accédé au train d’atterrissage de l’aéronef en s’agrippant à celui-ci au moment où celui-ci s’apprêtait à s’élancer pour son décollage vers 22 h 55 mardi soir ». « Laurent Barthélémy n’était pas un enfant à problèmes. Il n’est pas mauvais. Il n’y a pas de grief d’un professeur ou d’un autre élève à son égard. Sur le plan disciplinaire, je ne lui reproche rien », a souligné Antoine Mel en titre d’hommage.

Par Ricci Eyock App

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here