Initiative : Plaidoyer de l’Unesco pour une culture durable

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

(Agence de presse panafricaine) -En présidant un point de presse le lundi 18 novembre à 17h30, sieur Ernesto Ottone Ramirez, Sous-directeur général de l’UNESCO pour la culture posait ainsi les jalons pour une plus grande implication de ce secteur dans les politiques publiques dans le monde et son impact sur le développement durable

Dans la foulée, ce 19 novembre 2019, l’UNESCO accueille le Forum des Ministres de la Culture, un événement majeur qui a vu la présence de pas moins de 140 délégations pour discuter de la place centrale de la culture dans les politiques publiques dans le monde et son impact sur le développement durable. et en une sorte de plateforme de définition des priorités et de développement des politiques publiques, ce forum des Ministres est une opportunité afin de réaliser des avancées décisives concernant le rôle de la culture dans le développement. A ce titre, Quatre thèmes sont explorés :

    – La culture et le patrimoine, une énergie renouvelable pour le dialogue et la paix ;

   – La culture au cœur de l’éducation, dimension fondamentale pour le développement humain et l’innovation

   – Investir dans la culture et dans la créativité pour le développement durable et pour l’emploi et enfin

   – La culture dans l’espace public, un moteur de transformation urbaine et sociale.

Autant de thématiques qui viennent ainsi recentrer la place de la culture dans le développement humain en son ensemble, non sans qu’à l’occasion ce forum s’étende par ailleurs aux excroissances dudit secteur entendues comme de véritables clés de voûte pour définitivement asseoir la culture du développement durable. une dimension que peinent malheureusement à intégrer de nombreux états d’où la singularité de ce conclave qui a exposé les articulations dynamiques et opérationnelles dudit secteur pour en exalter le bien-fondé et dégager son intérêt indéniable dans l’optique d’une plus grande harmonisation des politiques publiques de développement. autant dire, une initiative opportune et bien pensée en cette période de davantage de quête de mieux-être des populations tous continents confondus.

Et en cela, il ne fait point de doute que ce forum se muera dans une dimension plus récurrente pour devenir non plus seulement une plateforme circonstancielle mais une véritable institution pérenne où seront conséquemment révisées les approches politiques publiques en la matière pour en faire des modèles arasés et applicables à tous les environnements. 

Par Kelle Dadou App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Sortie de l’Agoa : Pour René Emmanuel Sadi, le Cameroun demeure un Etat de Droit

Read Next

Côte d’Ivoire : L’Onu s’approprie la transparence électorale

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *