insécurité au Niger : Quatre militaires perdent la vie lors d’une attaque de boko haram

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

(Agence de presse panafricaine) L’armée nigérienne est une nouvelle fois frappée par les terroristes. Samedi dernier, quatre militaires ont été tués après avoir roulé sur un engin explosif près de Bosso, une ville du sud-est du Niger.

L’accident s’est déroulé entre les localités de Toummour et Bosso dans la région de Diffa non loin du voisin Nigérian. L’incident qui s’est passé le samedi n’a été révélé que mardi en raison de la fête de la communauté musulmane l’Aïd el-Kébir. Ces militaires tués font partie de la force multinationale mixte composée du Niger, du Nigéria, du Cameroun et du Tchad. Elle opère depuis 2015 dans le cadre de la lutte contre boko haram dans le bassin du Lac Tchad.

Cette attaque intervient quelques jours après que Muhammadu Buhari, le président du Nigeria a affirmé avoir réduit et vaincu  boko haram. La semaine passée lors d’une réunion à Niamey, des responsables militaires des quatre pays riverains du Lac Tchad et de leurs alliés occidentaux ont décidé de mieux coordonner les renseignements pour lutter plus efficacement contre la secte. Présent depuis une décennie, le groupe d’Abubacar Shekau continue de donner de l’insomnie aux dirigeants de la sous-région et principalement ceux du sahel qui affirment l’avoir anéanti.

Par Ricci Eyock App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Commerce international : Les défis majeurs du commerce intra-africain

Read Next

Gabon : Le Chef de l’Etat ordonne la libération de 153 prisonniers illégalement détenus

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *