(Agence de presse panafricaine) Ils s’en seraient rendus compte, tous ceux qui sont allés à la découverte de ce conte inédit, cette histoire qui ayant pour théâtre des opérations le continent noir, ne se limite pas simplement et seulement au divertissement mais vend et valorise cette Afrique aux richesses culturelles incommensurables, notamment dans sa partie centrale (région du bassin du Lac Tchad et les pays qui composent cette région, dont le Cameroun), cette richesse géographique, touristique. Une idée de Ayissi Nga Joseph Marie.

Mis en forme à travers une bande dessinée  « La légende de Wazal » met en relief le quotidien des habitants de ce village se résumant en l’harmonie, la fraternité, le respect de l’autre. Autant de valeurs qui doivent régenter le mode de fonctionnement des peuples, quels qu’ils soient. Question de ne point s’attirer les malédictions des ancêtres. De nos jours, on parle du « vivre-ensemble », de l’abnégation au travail, de la force et du courage qui doivent caractériser les nations à l’exemple des Wazalgeois. La légende de Wazal s’adresse aussi à tous ceux qui pensent que le bonheur se trouve toujours chez l’autre, oubliant qu’il suffit d’une bonne dose de volonté pour parvenir à ses fins et à des résultats qui inspireraient d’autres.

« Avec tout mon parcours, j’ai eu envie d’écrire, de raconter un peu mon histoire mais il me fallait le faire d’une façon originale. Mon récit parle de ma marque, de ce qu’elle véhicule comme image, de ses origines. (…) La légende de Wazal” raconte l’histoire d’un roi qui doit préserver son peuple. Plus qu’une simple bande dessinée, la « Légende de Wazal » est d’une actualité qui devrait servir de source d’inspiration pour tous ceux qui aspirent à la gloire, à la grandeur. « Ils (ndlr :habitants) avaient pris l’habitude, avant de se rendre aux champs, à la chasse où à leur labeur, de s’assoir ensemble sur des bancs de touche appelés beignétariats : là, ils dégustaient, tout en devisant, les beignets-haricots-bouillie, le mets le plus apprécié de tous les camerounais, riches ou pauvres ».

Mais qui est donc Wazal Ayissi auteur de l’ouvrage?

Ayissi Nga Joseph Marie, Créateur de la marque Wazal est d’abord et avant tout créateur de mode, plus simplement ; couturier, styliste modéliste. Ecrivain à ses heures perdues, le créateur de la Braguette Tété, Africafutur, WazalRock, Ova Tété qui lui ont valu une nomination au BefftaLondres en 2016 est un autodidacte qui a pu se frayer son propre chemin dans le monde très exigent de la mode.

Par Hermine Yeye App

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here