(Agence de presse panafricaine) -Invité dans le cadre de l’émission « Droit aux Urnes » sur les antennes de la télévision nationale, Me Moustapha Nguana, conseiller du SDF et candidat aux prochaines élections législatives a laissé entendre que les candidats de son parti ont choisi de ne pas céder face aux artisans de la terreur.

« Mes collègues dans le Nord-Ouest sont dans une situation particulière. Mais ils sont nombreux à avoir décidé de ne pas céder à la terreur. Dans le contexte, celui qui est le nôtre aujourd’hui, la question qui se pose est de savoir si la République doit rester debout ou si elle doit céder face aux artisans de la terreur. On aurait souhaité que le contexte sécuritaire soit tout autre, que les gens puissent librement exercer le suffrage. C’est une situation particulière mais nos camarades à leur manière vont battre campagne pour qu’il y ait le renouvellement de l’élite mais aussi pour qu’il y ait des institutions légitimes… », a martelé l’avocat.

Il faut dire que le parti de la balance, dirigé par Ni John Fru Ndi a subi depuis le début de la crise sécuritaire dans les régions du Nord Ouest et du Sud Ouest, de nombreuses menaces, venant des ambazoniens qui sont résolus à ne pas laisser les Camerounais de ce côté, exercer leur devoir citoyen.

Ricci Eyock pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here