Marie Dine Adzogo ,4ème adjointe au maire de la Ville de Douala.
(Agence de presse panafricaine) -De l’avis de ses collaborateurs, Marie Dine Adzogo est sur une lancée intéressante relativement aux objectifs que l’exécutif communautaire s’est fixé. Au cours d’un entretien avec la presse le week-end dernier dans son bureau, la 4ème adjointe au maire de la ville de Douala a dressé le bilan de ses 100 jours.
Etat des lieux
Marie Dine Adzogo a conduit le processus de restructuration de la gestion des équipements publics marchands relevant du porte feuille de la ville avec pour objectif de renforcer la transparence dans le fonctionnement des espaces marchands en combattant les trafics de toutes sortes ; instaurer une cogestion dans les équipements publics marchands entre la ville et les commerçants ; améliorer l’hygiène, la salubrité et la sécurité au sein desdits équipements ; sécuriser et renforcer les revenus de la mairie de la ville issus de ces équipements. A l’effet de mener à bien cette mission, la 4ème adjointe a engagé les actions de réflexion et élaboration des référentiels de travail et de gestion proposés au maire pour examen, validation, signature et publication.
Elle a ainsi élaboré des projets de divers textes réglementaires (arrêtés municipaux) devant désormais régir la gestion des équipements publics marchands, avec un accent mis sur la concertation et la participation active des divers acteurs, mairie de la ville et commerçants.Madame la 4ème adjointe au maire de la ville a en outre élaboré les projets d’autres outils de travail et de gestion. Notamment: la direction par objectif 2020 (DPO 2020); les jobs description et cahiers de charges des acteurs clés (secrétaire technique, comité de gestion, régisseur, régisseur adjoint,  percepteur, médiateur); les contrats cadres de partenariat public-privé des intervenants et la préparation des projets de nomination des régisseurs, des régisseurs adjoints et des percepteurs des équipements marchands. Ces RH, intervenants directs dans les équipements marchands ont connu une valorisation substantielle de leurs situations, ayant désormais pour les uns (régisseur) rang de chef de service et pour les autres (percepteur) rang de chef de bureau.
A la mairie de la ville de Douala, l’administration dispose désormais des textes réglementaires et d’autres référentiels de gestion qui garantissent pour tout citoyen intéressé, une lisibilité, une visibilité et une prévisibilité du management des espaces marchands, de même que ces importants outils dépersonnalisent la gestion, limitant ce faisant les dynamiques de corruption, d’arnaque, de trafic d’influence et de frustration des commerçants.
La conduite des actions sur le terrain des 14 équipements publics marchands par madame Marie Dine Adzogo, a aussi facilité l’actualisation rapide de l’évaluation du potentiel des marchés ; l’élection des représentants des commerçants dans le comité de gestion ; la passation technique de service des régisseurs entrants et sortants ; l’organisation de la cérémonie de prise de service des régisseurs entrants et sortants présidée par le maire de la ville. La conduite de nombreux dialogues et médiation a permis un dénouement fructueux des litiges qui parfois datent de près de 10 ans; l’initiation et conduite de 19 réunions consultatives avec divers acteurs intervenants dans les équipements marchands. Toutes causes ayant permis de ramener la paix et l’harmonie dans la plupart des marchés, de même que durant cette période les recettes des équipements publics marchands sont passées du simple au double.
Autres actions
Sur le plan sanitaire avec la lutte contre la Covid-19, en plus des multiples campagnes de sensibilisation et autres actions diverses, madame Marie Dine Adzogo sous la houlette du maire de la ville de Douala, Dr Roger Victor Mbassa Ndiné, a installé des kits de lavage des mains, des kits de désinfection des mains à des points stratégiques des 14 espaces marchands et distribué des gels hydroalcooliques aux commerçants. La campagne de l’offre en eau potable a abouti à la réalisation d’un forage au marché de Bonamousadi. S’agissant de l’éclairage public, les marchés: Central, Bonamousadi et Cité des palmiers sont les premiers bénéficiaires.
D’autres points ont été développés, à savoir, la mobilisation en cours des acteurs (commerçants et agents de la mairie) y intervenants autour des objectifs de la nouvelle dynamique de gestion des espaces marchands. Autres actions à mettre en compte sur l’actif de la 4ème adjointe : la représentation de la mairie de la ville de Douala au sein du conseil d’administration de l’hôpital général de Douala aux obsèques du contrôleur financier spécialisé de la mairie de la ville ; diligence conduite des études de six dossiers d’offres de partenariats service côté par le maire.
Madame la 4ème adjointe au maire de la ville de Douala, continue d’apprendre et à se perfectionner. Cela dit, laisse aux populations le soin d’en apprécier et d’en juger l’efficacité d’une part, et d’autre part de l’accompagner dans l’attente de ses multiples challenges. Elle prévoit d’ailleurs créer une sous-section par espace marchand sur les 14 que compte la ville de Douala afin de garantir une nouvelle victoire au rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) son parti politique, lors des prochaines échéances électorales, a-t-elle révélé au cours de notre entretien.
Hermine Yeye et  Alko  (cp) pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here