MALI: Huit syndicats d’enseignants entament une grève de 13 jours

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce sont des syndicats d’enseignants d’écoles publiques du préscolaire et du secondaire. Et pour cause : les négociations entamées, le 10 février dernier, avec le gouvernement ,suite à une grève observée du 7 au 13 janvier n’ont pas permis de dénouer la situation, apprend-on des syndicalistes.

Face à la presse, le porte-parole des grévistes a révélé les causes profondes qui ont conduit à cette situation : « Nous réclamons de meilleures conditions de vie et de travail tels que l’octroi d’une prime de documentation aux enseignants, d’une prime de logement, l’adoption d’un plan de carrière et la régularisation des situations de certaines grandes écoles», a déclaré Adama Fomba.

En tout cas, ce n’est pas la première fois que les enseignants d’écoles publiques du préscolaire et du secondaire arrêtent de dispenser les cours. Depuis le début de cette année scolaire 2018-2019, les grèves scolaires sont fréquentes au Mali, au point que certains parents d’élèves redoutent une année blanche dans certains ordres d’enseignement, au regard des nombreuses perturbations des cours.

Pratiquement toutes les deux ou trois semaines, les enseignants font grève pour le même motif : l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Et malgré cette redondance et cette menace grave contre l’avenir des futurs responsables de ce pays, on constate  non seulement la négligence et l’insouciance des  gouvernants, mais aussi le silence coupable et burlesque des parents d’élèves. On pense notamment aux Associations des parents d’élèves (Ape) qui regardent la situation en observateurs passifs, et ne mènent aucune action concrète pour sauver la formation de leurs enfants, au vu de ces multiples grèves des syndicats des enseignants. par Abdou Diof


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Tunisie: La numérisation en marche

Read Next

NIGER : Le procès en appel des activistes encore reporté au 11 mars 2019

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *