NIGER : Mohammed Bazoum, candidat du Pnds à la présidentielle 2021

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Comité exécutif national du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (Pnds) Tarayya a officiellement désigné Mohamed Bazoum, ministre nigérien de l’Intérieur,  comme unique candidat à la candidature du parti pour les élections présidentielles de 2021. C’était au cours d’une réunion tenue le 10 février 2019, au bureau politique dudit parti. Sans surprise.

Cette réunion était d’autant plus  indispensable que l’urgence de  clarifier la situation au sein du parti était un impératif, avant que les ambitions des uns et des autres et les positionnements personnels en interne, ne viennent lui compliquer la tâche. Toutefois, en dépit des signes de division qui ont émergé dernièrement, et que le parti a gérés d’une manière des plus radicales, comme ce fut le cas par le passé à l’encontre de plusieurs contestataires internes, et malgré les velléités de certains poids lourds du « Présidium » du Pnds Tarrayya de défier celui que le président Issoufou a visiblement et en toute logique validé, la candidature de Bazoum Mohamed était naturellement attendue.

L’officialisation de la candidature de de ce membre fondateur de Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (Pnds), quelques jours après cet épisode qui a sonné les militants, a certainement été précipitée par la volonté du parti de faire taire toute divergence en son sein alors que l’échéance de 2021 est décisive pour le régime de « la Renaissance ». Elle vient ainsi mettre fin aux supputations, rumeurs et débats sur les potentiels candidats à cette élection pour le compte de ce parti au pouvoir depuis 2011.

Sans surprise…

Selon les membres du Conseil exécutif national (Cen), cette a été adoptée à « l’unanimité » des voix, par les membres de cette formation politique dont il est l’un des piliers, pour tenter de succéder à Issoufou Mahamadou, actuel chef de l’Etat.

«Le choix du camarade Bazoum Mohamed par le Cen-Pnds est un choix légitime. C’est le meilleur d’entre nous pour porter les couleurs du parti au scrutin à venir», a commenté, sur sa page Facebook, le secrétaire adjoint à la communication du principal parti au pouvoir, Zaramani Abba Kiari.

Agé de 59 ans et né dans la région de Diffa, Mohamed Bazoum est originaire de Tesker dans la région de Zinder. Il est membre-fondateur du parti, et vieux compagnon de route du président Issoufou Mahamadou, dont il a toujours fait office de second. Le chef de l’Etat qui sera aux termes de ses deux mandats en 2021, n’avait pas d’ailleurs hésité à confier à cet ancien professeur de philosophie, les rênes de la formation au lendemain de son élection. Il se lancera ainsi dans la succession du président Issoufou Mahamadou, dont le deuxième et dernier mandat légal prend fin en 2021. par Abdou Diof


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

la chronique de Dobell : Pénurie de pièces de monnaie LA COLONIE CHINOISE MISE EN CAUSE

Read Next

USA : 5ème Conférence de la “Us-Africa cultural expo, business matchmaking and awards” à Austin, Texas, du 9 au 12 mai 2019

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *