Emmanuel Kachikwu, ancien secrétaire d’Etat au Pétrole

(Agence de presse panafricaine) -Le Nigeria annonce la fin des subventions sur le carburant. L’annonce a été faite par le patron de la Nigerian National Petrolium Company, la compagnie pétrolière nationale.

 

 

 

Une bonne nouvelle pour les distributeurs. Ils revendiquent depuis des années la fin de ces aides afin de laisser le marché déterminer les prix à la pompe. Malgré cette annonce et la publication d’une circulaire officielle, le gouvernement continue cependant d’imposer une fourchette de prix de vente révisable chaque mois. À charge pour les distributeurs de s’y plier, sous peine de voir leurs stations-services fermer. Les distributeurs ne sont pas les seuls à critiquer ouvertement ce système de subvention qui a facilité des années durant les pratiques d’enrichissement massif au Nigeria.

 

L’ancien secrétaire d’Etat au Pétrole, Emmanuel Kachikwu, avait dénoncé cette politique, affirmant qu’elle coûtait chaque année 3,9 milliards de dollars à l’Etat. une somme qui permettra désormais à se pays de réaliser des gains d’opportunités affectables dans les secteurs prioritaires de la santé et de l’éducation. Surtout  que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) n’ont eux aussi cessé de critiquer l‘évaporation de sommes colossales qui auraient pu être dépensées dans des secteurs prioritaires en déliquescence, comme ceux mentionnés supra.

 

 

Hermine Yeye pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here