(Agence de presse panafricaine) -Comme une trainée de poudre, l’éviction du Commissaire Divisionnaire Evina Aimé Raymond alimente le Landerneau sociopolitique national alors qu’en fait, il ne saurait l’être pour avoir été nommé aux fonctions qu’il occupait jusqu’alors par décret présidentiel, eu égard à ses états de service plutôt exceptionnels.

En dépit de ce postulat, le DGSN  a pris sur lui de suspendre ce dernier sans en donner la raison pour celui qui a pourtant été récemment porté au grade de Commissaire Divisionnaire assorti d’une mention honorable inhérente aux quatre témoignages de satisfaction obtenus en cinq ans. D’où le curiosité entourant sa suspension de fonctions du reste floue et plutôt controversée, sauf de croire qu’il s’agirait simplement de règlement de comptes sibyllin. Mais au su de l’empressement de le botter à la touche pour commettre à sa place la nommée KUNDE Biya Annette, on voudrait ainsi disposer de quelque sauf-conduit indu du simple fait de l’homonymie du patronyme de la promue d’avec celui du Chef de l’Etat. Nous y reviendrons.

 

 

 

Hermine Yeye pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here