Politique Burkina Faso
Nathanaël Ouedraogo

(Agence de presse panafricaine) -Nathanaël Ouedraogo, grand maillon de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) quitte le navire, au moment où s’engage la bataille pour l’élection présidentielle 2020 au Burkina Faso. Il a adhéré à l’Union pour le Progrès et le Changement il y a bientôt dix ans, en provenant du Forum des Citoyens pour l’Alternance (FOCAL) en 2009.

 

 

 

 

Dans l’Union pour le Progrès et le Changement, il occupe les postes suivants:

 

– Vice-président du Parti

 

– Président de la Fédération UPC-Région centre

 

– Secrétaire Général de la Section de la Province du Kadiogo

 

– Membre du Bureau exécutif central (B.E.C)

 

– Membre du Secrétariat Exécutif National (SEN)

 

– Membre du Bureau Politique National (BPN)

 

– Membre du Bureau du comité de Base du secteur 27 de l’arrondissement 06

 

Dans ce parti, il est de tous les combats victorieux:

 

– Directeur National de la campagne électorale pour les élections couplées législatives et municipales 2012 à l’issue desquelles l’UPC obtient 19 députés et 19 maires.

 

– Directeur National de la Campagne électorale pour les élections couplées présidentielles et législatives 2015 à l’issue desquelles l’UPC se voit créditer de 33 députés

 

– Election municipale de mai 2016, au cours de laquelle il est élu conseiller de l’arrondissement 06 de la commune de Ouagadougou.

 

– Juillet 2016, il est élu Maire adjoint de la Ville de Ouagadougou.

 

Ce haut cadre de l’UPC, né à Ouagadougou, est Géologue, Administrateur-Gestionnaire des industries minières et extractives. Diplômé en sciences de la terre mention Géologie fondamentale et appliquée, il s’est spécialisé en administration et gestion (DESS) à l’Université d’Orléans en 1983. Informaticien du Centre d’Etudes Supérieures Industrielles de Paris, il obtient une expertise en Développement et environnement de l’Institut du Développement du tiers monde de Marseille en 1988. Nathanaël Ouedraogo a été pendant plus de douze ans, président du directoire exécutif et coordonnateur principal de l’Organisme de Développement Durable Valpro au Niger.

 

Expert en gestion de projets de développement liés à l’environnement, il a une parfaite maitrise des questions liées à la bonne gouvernance, à la décentralisation et aux flux financiers des bailleurs de fonds internationaux. En 2008, il a été nommé en République du Niger, diplomate du Burkina Faso pour les circonscriptions des régions de Maradi et Tillabéry. D’autres bourrasques s’annoncent à l’horizon à l’UPC, parti leader de l’opposition burkinabé, car l’hémorragie qu’il s’est lui-même infligée, par un classement à la hussarde de ses listes de candidats aux législatives pourrait lui être fatale. Déjà, quinze députés ont sabordé le bateau.

 

 

 

 

Abdel Yerbanga correspondant (App) Burkina Faso

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here