Présidentielle au Nigeria: Abubakar face à Muhammadu Buhari

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 16 février 2019, il sera le principal adversaire d’un Muhammadu Buhari affaibli. Son expérience politique suffira-t-elle à faire oublier son image de multimillionnaire sulfureux ? La question est toute posée.

L’élection présidentielle de 2019 au Nigeria s’annonce alors bien serrée, indécise, les deux principaux candidats ayant des arguments à faire valoir. «Buhari est un peu effacé, il a des problèmes de santé; Abubakar apparaît plus moderne, il parle mieux et est ancré dans le monde des affaires… La personnalité des candidats compte, mais à la fin, ce sont les réseaux de patronage des grandes machines politiques qui font l’élection», a déclaré un confrère au sujet du duel prévu entre les deux candidats.

Dans 10 jours très précisément, Atiku Abubakar endossera le costume de principal challenger de Muhammadu Buhari à l’élection présidentielle au Nigéria. Pour la quatrième fois, le richissime homme d’affaires va tenter de briguer la présidence qui lui échappe depuis 1993. Son projet : «remettre la première économie d’Afrique au travail»

Toutes les conditions sont selon certains observateurs, remplies cette année pour Atiku avec le PDP. L’homme d’affaires a réglé ses «rancœurs passées» avec Obasanjo, qui l’a choisi et se prononce régulièrement contre Buhari, dénonçant son incompétence et ses dérives dictatoriales.

Né le 25 novembre 1946 dans L’État de l’Adamawa au Nord, le septuagénaire est issu d’une famille très modeste. Jeune, il rêve d’aller à l’école alors que son père, musulman conservateur s’oppose à l’idée de l’édiction occidentale. Lorsque le régime militaire découvre qu’Abubakar ne fréquente pas l’école obligatoire, son père est emprisonné et le petit garçon de 8 ans est alors inscrit à l’école primaire de son village natal, Jada.

Avant de déposer sa candidature pour l’élection du 16 février avec le PDP, Atiku Abubakar a déjà échoué plusieurs fois à briguer la magistrature suprême. Sa première tentative remonte à 1993, année où il perd aux primaires du Parti social démocratique.

Et quand le Nigeria entre dans l’ère démocratique en 1999, Atiku devient vice-président d’Olusegun Obasanjo avec le PDP. Au cours de ses deux mandats à ce poste (de 1999 à 2007), il dirige notamment le Conseil national pour la privatisation, supervisant la cession de nombreuses entreprises publiques.

par Alexandra Russelle Mouto


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Roch Marc Christian Kaboré :prend la tête du G5 Sahel

Read Next

Guinée –Conakry : Le satisfécit du gouvernement

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *