(Agence de presse panafricaine) -L’alibi tout trouvé aura été l’échange des vœux avec les militants du RHDP, dimanche dernier, au Palais des Sports de Treichville. S’il y eut masse, c’est davantage parce le candidat à sa propre succession pour la présidentielle d’octobre prochain entendait faire une première évaluation sur l’organisation, le fonctionnement et la vie de cette formation politique et opérer les amendements qui s’imposent pour s’assurer une victoire sans faille lors de la présidentielle attendue.

Cela aussi, on peut le comprendre au su de l’activisme débordant de la partie d’en-face qui multiplie fora et autres rencontres afin de démythifier les accusations servile à l’encontre de Guillaume Kigbafori Soro présenté à tort comme un ennemi de la République mais en réalité la véritable hantise du régime actuel à la fois avili et incapable du moindre sursaut d’orgueil à même d’en restaurer l’aura de naguère qu’aura du reste contribué à bâtir le même Guillaume Kigbafori Soro au plus fort de son entente avec le Président Ouattara dont il fut le plus important étai. Mais laissant prévaloir un égocentrisme exacerbé, il a non seulement réussi la prouesse de s’isoler politiquement et surtout de se mettre à dos son véritable soutien. Suffisant pour étaler au grand jour plus qu’un simple quiproquo et plutôt une bataille à mort entre deux complices de naguère. Devant cette dégradation plutôt préjudiciable pour l’image du Président de la République par ailleurs,

 

Président du RHDP, ce dernier n’a pas hésité à adopter une nouvelle approche en battant le rappel des troupes des houphouétistes de tous bords afin de faire bloc contre ce qui apparaît comme une imposture à venir avec  l’accession plausible de Guillaume Kigbafori Soro à la magistrature suprême. et comme ce dernier en est littéralement à liguer de nombreux ivoiriens contre le régime, il fallait non seulement y répondre mais en sus démontrer la forte capacité de mobilisation du même pouvoir qu’il n’a de cesse de clamer honni et plutôt avili. A preuve, l’échange des vœux avec les militants du RHDP a permis de mesurer le regain de popularité d’Alassane Ouattara et partant, ce que pourraient être ses chances pour rempiler au terme de la présidentielle prochaine en comptant effectivement sur les houphouétistes sans exclusive. Bien évidemment en filigrane et au-delà des vœux, il s’est agi de signer un nouveau contrat de confiance avec ces derniers pour qu’ils soient les garants de la victoire du porte-étendard du RHDP, qui en cette année voit pour la Côte d’Ivoire, «une année de santé, de bonheur et de prospérité et pour notre beau pays, une année de paix». des vœux allant bien au-delà des tensions sociopolitiques sous jacentes actuelles alors que Ouattara continue de prôner la poursuite d’une marche pour le triomphe des valeurs de fraternité, de justice et de paix dont sont porteurs tous les Ivoiriens. comme l’édicte du reste le RHDP qui invite conséquemment tous les Ivoiriens à se mettre tous à la tâche, tant au niveau de la direction de cette formation politique que des instances et des responsables des structures de base de celle-ci. une posture univoque donc qui aura néanmoins fait fi des attaques en règle auxquelles il fait pourtant l’objet du camp d’en-face.

Kelle Dadou pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here