(Agence de presse panafricaine) -en décidant de porter le prix de l’établissement de la CNI à 5 000 FCFA, de nombreux Ivoiriens s’insurgent contre cette décision qui vient mettre à nu le clientélisme du pouvoir alors que les préoccupations des populations sont loin d’avoir trouvé ne serait-ce qu’une entame de solution. Toutefois, les Pro-Ouattara, invitent  les jeunes Ivoiriens à se faire enrôler pour la présidentielle 2020 car la CNI en minimisant ce coût de 5 000 FCFA, en pourfendant au passage la destruction des acquis socioéconomiques plausibles de ce pays. on se croirait en pleine affabulation de leur part, aussi longtemps qu’à l’approche du lancement de la campagne officielle on assiste plutôt à des attaques verbales et même physiques des partisans d’un camp contre l’autre et singulièrement ceux de Ouattara contre ceux de Soro, même si quelques nostalgiques en sont à se positionner en arbitres pour défendre les idéaux inspirés par la vision du Père de la nation, Félix Houphouët-Boigny et promouvant une saine compétition politique dans l’intérêt de la nation et de tous les citoyens sans exclusive. En somme, il s’agit pour ces derniers de présenter le tenant du pouvoir comme l’artisan du maintien de la dynamique de développement  qu’il a amorcée avec son accession à la magistrature suprême. un appel qui ne semble malheureusement pas atteindre sa cible de prédilection si l’on s’en tient au discours des relais du pouvoir qui crient : «Faites vous enrôler maintenant pour donner vos voix et non vos vies en octobre, ne soyez pas indifférents au processus de choix de nos dirigeants, la jeunesse n’est pas synonyme d’insouciance ni d’inconscience». et plus, «La politique, c’est pour les vivants, pas pour les morts, alors votons vivant en 2020 … Candidat à la non-violence. Nyobe Nyobe pour App

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here