(Agence de presse panafricaine) -Les deux anciens présidents centrafricains, François Bozizé et Michel Djotodia se sont rencontrés vendredi à Bangui. Une première entre les deux «ennemis» et acteurs clés de la crise sociopolitique dans le pays depuis sept ans.

 

 

 

C’est une rencontre très largement commentée par les médias locaux. Les deux anciens présidents, François Bozizé et Michel Djotodia ont eu une demi-heure de discussions dans la capitale centrafricaine. A la sortir de la rencontre, Michel Djotodia a affirmé qu’il était venu discuter d’un «plan de paix» pour le pays avec M. Bozizé. «Je vous assure que nous nous entendons bien», a-t-il insisté devant la presse alors que François Bozizé n’a fait aucun commentaire. En effet, cette rencontre est intervenue quelques jours après le retour de Djotodia de Cotonou (Bénin) où il s’était exilé depuis sa chute du pouvoir en 2014. Il s’agissait vendredi de l’une des très rares rencontres entre les deux ex-ennemis, plus de sept ans après que la coalition de milices à majorité musulmane Séléka, dirigée notamment par M. Djotodia, a chassé M. Bozizé du pouvoir

 

 

. Ce dernier, en exil, avait été placé sous sanctions de l’ONU, soupçonné d’avoir soutenu des groupes d’auto-défense anti-balakas, dominés par les chrétiens et animistes. Depuis 2016, la guerre civile est entrée dans une phase de basse intensité mais plus des deux tiers de la Centrafrique sont aux mains de milices rebelles et leurs exactions contre les civils sont encore fréquentes malgré un accord de paix signé en février 2019 à Khartoum entre 14 groupes armés et le gouvernement. Ces derniers jours, les rumeurs font état d’un probable report de la présidentielle prévue dans moins de quatre mois. L’actuel chef de l’Etat, Faustin-Archange Touadéra a rencontré jeudi à Bangui ses deux prédécesseurs.

 

 

 

Kelle Dadou pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here