( Agence de presse panafricaine ) L’information a été donnée par sa formation politique, le Kwa Na Kwa (KNK).

Par la bouche du Secrétaire général du parti, l’on apprend que l’ex président centrafricain va regagner son pays natal dans les semaines à venir pour être dans les délais de pouvoir des présenter à la présidentielle annoncée pour le 27 décembre 2020.

Christian Guenebem est donc rassurant et parle avec certitude : «François Bozizé rentrera de manière sûre et certaine dans les semaines à venir. Le candidat du KNK à la prochaine échéance présidentielle, c’est bien lui», a déclaré le Sg par intérim du KNK qui semble minimiser les contours d’un retour moins simple, l’ancien président étant dépossédé de son passeport centrafricain et étant sous sanction des Nations unies. «Le parti use aujourd’hui toutes les voies de recours d’ordre légal et politique pour permettre son retour», dit Christian Guenebem.

Pour le porte-parole du gouvernement, « il s’agit d’un effet d’annonce. C’est une question qui n’a pas été évoquée dans les derniers conseils des ministres ni de cabinets, », a laissé entendre le ministre Ange-Maxime Kazagui.

Il faut tout de même rappeler qu’une close de l’accord de paix signée le 6 février 2019 prévoit un statut spécial pour les anciens présidents. L’accord sollicite le vote d’une loi à ce sujet, mais rien n’est toujours précis sur les clauses de ce statut.

Par Kellé Dadou App

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here