République Centrafricaine : L’on parle de l’affrontement entre les groupes d’auto-défense

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

( Agence de presse panafricaine ) À Bangui, un dernier bilan fait état de quatre morts et de vingt-six blessés dans le quartier du PK5, qui a connu des violences durant les deux derniers jours.

Ce sont les premiers combats d’une telle intensité dans la capitale depuis la signature de l’accord de paix le 6 février dernier. Ces combats auraient pour origine un vol de carburant.

Tout aurait commencé en début de semaine. Un groupe d’auto-défense aurait taxé du carburant à un commerçant. Ce dernier excédé par ce racket régulier aurait refusé de fournir l’essence demandée. Mercredi soir en riposte, le groupe d’auto-défense aurait attaqué la famille du commerçant et tué l’un de ses membres.

Des combats s’engagent, un autre groupe d’auto-défense se positionne aux côtés de la famille de commerçants. Dans la journée, les acteurs sur le terrain s’inquiétaient d’une possible escalade des violences alors que les combats se rapprochaient de l’Avenue de France.

La Minusca affirme avoir déployé des patrouilles dès mercredi soir et des renforts jeudi matin, en plus du travail en étroite coordination avec les Forces de sécurité intérieure qui ont aussi déployé des éléments dans les quartiers environnants afin d’éviter tout débordement et effet de contagion. Les tirs se sont arrêtés en début d’après-midi. Jeudi soir, des médiations étaient en cours pour tenter d’apaiser la situation.

Par R . E App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Togo : L’opposition conteste

Read Next

Soudan : Le régime militaire dit avoir déjoué une tentative de coup d’état

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *