(Agence de presse panafricaine) –Les informations non officielles font état de neuf blessés et des dizaines d’arrestation lors de la descente des éléments de la police, venus réprimer l’action des cop’s, en plus des dégâts matériels.  

 Ce lundi, les universitaires descendus dans la rue, pour dénoncer la hausse des frais académiques, conséquence de l’application d’un taux de conversion du franc congolais (FC) contre le dollar qu’ils jugent défavorable : « Nous protestons contre l’augmentation du taux (qui est passé de 920 à 1.700 francs congolais contre un dollar) pour le paiement des frais académiques », a expliqué à l’AFP, Pierre Kakule, un d’eux.

Certains affirment que c’est en voulant respecter les ordres donnés par les autorités gouvernementales que les choses ont dégénéré, même si ces dernières jugent inacceptables, le recours à la force : « La police a tiré des gaz lacrymogènes parce qu’un groupe d’étudiants a tenté de sortir du campus de l’Université de Kinshasa… ».

« Tant qu’ils manifesteront à l’intérieur du campus, nous n’interviendrons pas », a reconnu pour sa part, le général Sylvano Kasongo, chef de la police de Kinshasa.

Par Ricci Eyock App

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here