(Agence de presse panafricaine) -Les élues de la nation sollicitent l’implication de la communauté internationale afin que cesse les barbaries qui sévissent dans l’Est de leur pays.

Dans un communiqué rendu public mardi dernier, Les membres du Réseau des Femmes Parlementaires ont dénoncé : « C’est inacceptable qu’un génocide d’une telle ampleur se déroule sous les yeux impuissants de toutes ces forces armées à savoir les FARDC et la Monusco pourtant présentes en grand nombre sur le terrain d’atrocités », peut-on lire dans le texte.

Ces députés croient savoir que le moment est venu pour que la coopération RDC – communauté internationale permette de débarrasser cette partie du pays des groupes armés dont les Forces démocratiques alliées (ADF), une rébellion ougandaise qui sème la terreur dans cette zone depuis plus de deux décennies.

Peu avant cette sortie des membres du Réseau des femmes parlementaires, les populations de Beni sont elles aussi descendues dans la rue pour adresser les mêmes reproches aussi bien aux FARDC qu’aux troupes onusiennes. Des manifestations qui auraient fait près de deux morts.

Par Ricci Eyock App

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here