( Agence de presse panafricaine ) Au sein de la police congolaise, l’on parle de l’arrestation d’une centaine de personnes et de la récupération des dizaines de voitures volées par les mis en cause.

Alors que la nuit était à peine tombée le 8 juillet dernier, dans la commune de Kitambo, les habitants ont constaté que l’avenue Komoriko est bloquée. Des policiers en tenue et d’autres en civil ont installé un check-point. La file est longue. Tous les véhicules sont fouillés, permis de conduire et cartes roses passés au crible.

Le lendemain matin, les hommes en tenue se sont montrés dans certains quartiers de la commune de Lingwala. Plusieurs dizaines de personnes sont interpellées. D’après le général Sylvano Kasongo, chef de la police de Kinshasa, « le déploiement des forces de l’ordre était circonscrit dans ces quartiers. Nous avions des noms et des adresses et c’était ciblé », a-t-il dit.

L’opération, l’une des plus importantes depuis l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi, a permis l’arrestation d’une centaine de personnes. D’après la police, plusieurs types de criminels figurent parmi les gens interpellés : des voleurs à main armée, des voleurs de voitures et des membres d’un réseau spécialisé dans le kidnapping. Ces personnes seront présentées à la presse ce vendredi.

La police a prévenu que d’autres barrages routiers seront installés dans les jours à venir, mais d’une manière ponctuelle.

Par Ricci Eyock App

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here