(Agence de presse panafricaine) L’accident a eu lieu ce mercredi dans une mine d’or à ciel ouvert dans la zone de Kampene, à l’est de la RDC, rapportent les autorités locales.

 « Il y a eu un accident à la mine de Kampene et, pour le moment, nous avons pu récupérer 16 corps sur le site du glissement de terrain », a confié par téléphone aux médias, Auguy Musafiri, gouverneur du Maniema.

Toutefois, au fil  des heures, le bilan est de plus en plus lourd : « Jusqu’à ce matin, les équipes ont dépêché 21 corps sans vie et 11 rescapés. Je n’ai pas une idée sur le nombre exact des personnes qui se trouvaient dans la carrière au moment de l’éboulement, mais je sais que le drame a touché un total de cinq puits », a indiqué René Kakenye, administrateur du territoire de Pangi, cité par le site Actualite.cd. L’autorité précise également que les rescapés sont admis à l’hôpital Général Muungano de Kampene.

Quant au nombre de mineurs qui se trouvaient dans la mine au moment de l’accident, il n’y a pas encore d’informations précises : « Ce qui laisse penser que davantage de corps pourraient être retrouvés, a déclaré à Reuters, Stéphane Kamundala », un activiste local.

L’accident s’est produit après une forte pluie. Ce qui rend le sol argilo-sablonneux de Kamepene très vulnérable aux éboulements, d’après une source du ministère provincial de la l’Intérieur et Sécurité qui précise que son institution aurait prévenu les orpailleurs des risques encourus en travaillant sous la pluie.

Les effondrements de mines illégales sont fréquents et très meurtriers en RDC. Au moins 43 mineurs clandestins sont morts en juin dans un glissement de terrain dans une mine de cuivre et de cobalt gérée par Glencore dans le sud du pays.

Par N.R.E App

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here