Session parlementaire du mois de juin : La rentrée effective dans les deux chambres du parlement camerounais

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

( Agence de presse panafricaine ) C’est Cavaye Yeguié Djibril qui a donné  le ton hier matin et, le très honorable président de l’Assemblée Nationale est revenu sur les principaux points de l’actualité sociaux politique

Dans son allocution faite en présence des membres du gouvernement et ceux du corps diplomatique accrédité au Cameroun, Cavaye Yéguié Djibril a relevé que cette session s’ouvre sous le double signe de la victoire et de l’espoir.

Le 3 Mai dernier, au terme d’une session extraordinaire du Parlement de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale, l’honorable Hilarion Etong a été porté à la tête de la chambre sous régional.

L’espoir de tout le peuple qui aspire à retrouver la sérénité notamment dans les deux régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest, en proie à une crise sécuritaire, à cause des revendications corporatistes, puis séparatistes qui ont dégénéré et entraîné les assassinats que l’on déplore aujourd’hui. Des actions d’une barbarie insoutenable soutenues par les puissances étrangères.

Non à l’ingérence

Pour le président de l’Assemblée Nationale, le fait est désormais avéré : le Cameroun est l’objet d’une conspiration qui vise comme objectif final, la déstabilisation : «  Les conspirateurs prétendent dénoncer le système politique camerounais  qui serait, d’après eux, réfractaire à tout dialogue. Un système qui aurait consacré l’impunité et la violation des droits de l’Homme …La gestion par Yaoundé des déplacés internes et ses réfugiés, une gestion qui selon eux, serait un désastre humanitaire »…

Après l’énumération des griefs que « les pourfendeurs » du Cameroun développent, Cavaye Yéguié Djibril est revenu sur les mesures initiées : « Le Président de la République, Chef de l’Etat,  n’a cessé de prendre des initiatives. Sa main est restée tendue jusque – là. Tout cela a été rappelé par le Ministre des Relations Extérieures le 29 Mai dernier aux membres du Corps diplomatique et des Organisations Internationales… ».

Tout en rappelant le rôle de la chambre basse du parlement camerounais, Cavaye Yéguié Djibril a relevé que cette deuxième session sera également consacré aux séances de questions – réponses et, certainement, l’on ne va pas manquer de revenir sur l’ordonnance portant modification de la loi de finances 2019.

Par Ricci Eyock App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Gabon : La parole tenue d’Ali Bongo

Read Next

Soudan : Les activités reprennent timidement

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *