Signature de l’accord entre le Congo et le FMI : Le dossier est sur la bonne voie

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

( Agence de presse panafricaine ) Les administrateurs du Fonds monétaire international étaient censés décider ce jeudi de la reprise ou non, des prêts au pays pétrolier d’Afrique centrale.

En mai dernier, l’optimisme était de mise à nouveau, après qu’un accord a été trouvé avec le premier créancier du pays, la Chine. Le FMI en avait fait un préalable à toute reprise de l’aide, renégocier avec les créanciers chinois cette dette publique faramineuse estimée à plus de 3 milliards de dollars. C’est d’ailleurs la première fois que la Chine et le FMI coordonnent ainsi leur action dans le cadre d’un programme d’aide du Fonds.

Le plan d’aide accordé par le FMI est une énorme bouffée d’air pour une économie congolaise asphyxiée. Mais les ONG qui suivent de près ce dossier, « Publiez ce que vous payez » ou «Global Witness » (pour n’en citer que deux), appellent selon les informations données par une RFI , à instaurer la transparence dans les accords concernant le pays.

Elles rappellent que les autorités de Brazzaville ont menti, sur l’ampleur de la dette, qu’on ignore toujours à ce jour les conditions posées par Pékin pour le rééchelonnement de la dette congolaise. En somme, disent ces ONG, il serait absurde de retomber dans les mêmes travers qui ont mené le pays à sa perte.

Voici les retombées de la signature de l’accord entre le Congo et le FMI

–  FMI va apporter au Congo de l’assistance technique permanente

–  un appui financier qui lui permettra de rétablir ses équilibres budgétaires détériorés 

– cet accord va aider le Congo à viabiliser sa dette publique estimée en 2017 à 5329 milliards francs CFA, soit 110% du produit intérieur brut (PIB). NB: En mars il était à 84% du PIB.

–  de regagner la confiance des partenaires bilatéraux et multilatéraux dont certains ont déjà annoncé leur intention de lui apporter une assistance financière.

–  la Banque mondiale et  l’Union européenne vont financer beaucoup de projets mis en place par le Congo lui-même,

–  la Banque africaine de développement  va octroyer 280 millions de dollars au Congo,

–  La France a, pour sa part, promis un financement de 135 millions d’euros

Tous  ces financements sont assujettis à la signature de l’accord entre le Congo et le FMI.

Par Ricci Eyock App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

République Démocratique du Congo : Les forces de sécurité mènent une grande opération anti-criminalité à Kinshasa

Read Next

Tchad : Idriss Déby contre la caution de 25 millions pour se présenter à la présidentielle

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *