(Agence de presse panafricaine) -Par la voix de son président, le camerounais Roger Nkodo Dang, cette instance continentale a, le 13 janvier dernier exprimé son indignation face à la dégradation de la situation sécuritaire, humanitaire et sociale en Libye qui met en péril la vie du peuple libyen sans susciter la préoccupation du continent enrôlé dans des considérations mercantiles alimentées par des puissances externes au continent et donc enclines à entretenir des foyers de tensions et d’affrontements morbides.

Une sortie plutôt opportune au moment où ce pays s’engage dans une dynamique de paix encadrée aussi bien par le continent que certaines des parties prenantes au conflit à l’instar de la Russie notamment et c’est fort à propos qu’il encourage et se dit prêt à accompagner toute initiative visant à y ramener la paix pour un retour normal à la vie de ce peuple meurtri par plusieurs années de conflit fratricide. Une option qui vient d’autant plus à point nommé, qu’elle participe de l’encouragement du processus de réconciliation entre libyens en vue de la protection de l’intégrité territoriale de ce pays et la restauration de sa souveraineté.

Par Nyobe Nyobe App

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here