(Agence de presse panafricaine) -“Nous avons besoin de mettre en place des mécanismes pour la réflexion, la proposition, et la concertation pour maîtriser les enjeux et relever les défis auxquels nous sommes confrontés du fait des guerres, des conflits internes, de la pauvreté, des pandémies, et des menaces terroristes”, a indiqué Nasser  Bourita, ministre des Affaires Étrangères, de la Coopérative Africaine et des Marocains Résidant à l’étranger, ce lundi 04 mai 2020,  lors du Sommet  en ligne du groupe de contact du Mouvement  des non Alignés. Le chef de la diplomatie marocaine a fait  remarquer que l’appel de Sa Majesté le Roi Mohammed VI,  adressé au deuxième Groupement d’Etats le plus important après les Nations Unies, n’a jamais résonné aussi fortement que dans le contexte actuel.

Face à la pandémie du  Covid-19, a-t-il poursuivi, la communauté internationale n’est pas seulement soumise à un test de résistance, elle se trouve également à un point d’inflexion clé, soulignant que les défis mondiaux ont toujours inspiré des réponses à grande échelle. Pour lui, Covid-19 est un autre moment déterminant de l’histoire : une crise humaine qui appelle l’humanité à faire preuve de résilience et à donner le meilleur d’elle-même, tout en restant attaché au multilatéralisme, a-t-il ajouté .M. Bourita a également livré une analyse en trois points des conséquences de la pandémie : Premièrement, la crise sanitaire durera encore un certain temps. Encouragé par les avancées rapides de la recherche scientifique, le Maroc est convaincu qu’assurer un accès universel au futur vaccin, à des prix abordables est crucial à la santé mondiale. Il s’agit d’une cause que le Mouvement des Non Alignés doit défendre. Deuxièmement, mitiger les répercussions socio-économiques de la pandémie est aussi important qu’aplatir la courbe de la pandémie. Le Covid-19 a forcé le monde à se confiner, mettant ainsi à l’arrêt de pans économiques entiers et plongeant des millions de personnes dans le chômage. Cela signifie que nous devons redoubler d’efforts pour préserver les progrès réalisés jusqu’à présent dans la lutte contre la précarité et la pauvreté.

Le ministre marocain a affirmé, en troisième lieu, que ces défis ne sont nulle part aussi puissants qu’ils ne le sont en Afrique, où 85,5% des travailleurs sont employés dans le secteur informel. L’Union Africaine a appelé les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux à accélérer leur appui financier et technique et alléger la dette des africains. Le Maroc considère que cet appel doit résonner au sein du Mouvement des Non Alignés. bordant l’expérience du Royaume, M. Bourita a précisé que la réponse marocaine était basée sur 5 principes, définis par Sa Majesté le Roi: la solidarité; l’anticipation; la prévention ; l’approche holistique et la priorité aux citoyens – en particulier aux plus vulnérables. Il a indiqué qu’au niveau national, le Maroc s’est efforcé, sous le leadership de Sa Majesté le Roi, d’améliorer son système de santé et d’atténuer l’impact socio-économique de la crise, en exposant devant le Sommet la stratégie du Maroc pour lutter contre le Covid, qui a été parmi les premiers pays à fermer son espace aérien. M. Bourita a précisé que dès les premiers cas détectés, le Maroc a proclamé l’état d’urgence sanitaire.

Dans le même sens, il a rappelé que le Maroc a canalisé les ressources intérieures disponibles vers le Fonds spécial Covid-19, créé à l’initiative de Sa Majesté le Roi. Jusqu’à présent, le grand élan de solidarité nationale a doté le Fonds de plus de 3,5 milliards de dollars américains, a-t-il souligné. Grace à ce fonds, 5,1 millions de ménages – dont plusieurs opèrent dans le secteur informel – ont pu bénéficier de subventions financières directes, a-t-il noté. M. Bourita a rappelé que le Maroc a également mobilisé l’industrie nationale pour produire des équipements de protection individuelle, à savoir des millions de masques produits localement.

Pour ce qui est de la riposte au niveau du Continent africain, M. Bourita a indiqué que conformément à l’esprit de solidarité et d’afro-optimisme, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a lancé une initiative visant à créer un cadre opérationnel pour travailler avec les pays africains dans la lutte contre la pandémie. Il s’agit d’une initiative pragmatique et orientée vers l’action, dédiée au partage d’expériences et de meilleures pratiques pour faire face à l’impact sanitaire, économique et social de la pandémie. Composé de 120 pays, le Mouvement des Non Alignés est le second Groupement d’Etats après l’Organisation des Nations Unies.

Stéphane Beti pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here