TANZANIE : Festival Sauti za Busara du 7 au 10 février à Zanzibar

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La 16ème édition de ce  Festival, qui rassemble les gens pour célébrer la musique africaine sous un ciel africain, aura lieu à Stone Town, Zanzibar, du 7 au 10 février 2019.  Avec  à la clé, plus de  400 musiciens et 44 spectacles étalés sur 4 jours et nuits, par des artistes venus des quatre coins du continent.

 Considéré comme l’un des plus grands festivals de musique en Afrique, il se trouve malheureusement qu’organiser un tel festival demande de grands moyens financiers. Ce qui a été un défi pour Yusuf Mahmoud et son équipe. « Nous aurions souhaité avoir des grands noms de la musique africaine comme têtes d’affiches, cela n’a pas été possible à cause des limites budgétaires.  Heureusement, nous avons un public fidèle et enthousiaste, qui se présente toujours en grand nombre, certains que le festival sera énergique et inspirant et qu’ils découvriront de nombreux artistes fantastiques dont ils n’avaient jamais entendu parler auparavant »,  a-t-il rassuré.

Néanmoins,  les trois scènes du festival accueilleront les spectacles des artistes comme, entre autres, Mokoomba (Zimbabwe), Afrigo Band (Ouganda), Fid Q (Tanzanie), Fadhilee Itulya (Kenya), Ifrikya Spirit (Algérie), Rajab Suleiman and Kithara (Zanzibar), Tune Recreation Committee (Afrique du Sud), Ithrene (Algérie), Hoba Hoba Spirit (Maroc), M’Toro Chamou (Mayotte/Réunion), Trio Kazanchis +2 (Ethiopie/Suisse), Faith Mussa (Malawi), Shamsi Music (Kenya), Sofaz ( Réunion), Dago Roots (Reunion), Lydol (Cameroun), S Kide and Wakupeti Band (Tanzanie), Tausi Women’s Taarab (Zanzibar), Mkubwa na Wanawe Crew (Tanzanie), Damian Soul (Tanzanie), Jackie Akello (Ouganda) and Wamwiduka Band (Tanzanie).

« Notre festival est l’un des rares événements qui insistent sur le fait que tous les artistes de la scène aient un lien musical avec l’Afrique et qu’ils se produisent en live. Les sessions Movers and Shakers permettent donc aux professionnels de l’art de se rencontrer pour partager une expérience unique et magique de la musique africaine ». C’est   « un autre moment important du festival sont les séances « Movers and Shakers », qui sont une plateforme de networking, d’opportunités et d’échanges d’informations entre les artistes, managers, promoteurs de musique, médias et autres professionnels » ; mais aussi  « C’est un espace où sont conclus, des accords commerciaux, des partenariats, et des collaborations pour développer sa carrière artistique », précise Yusuf Mahmoud, le directeur du Festival,.

Pour la gouverne, Sauti za Busara est un festival de musique annuel qui se déroule autour du deuxième week-end de février à Stone Town, à Zanzibar. Le festival est organisé par Busara Promotions, une Ong à but non lucratif. En trois étapes et pendant quatre jours, le festival attire des gens du monde entier pour célébrer la musique africaine, à 100% en direct. Avec les artistes à venir et consolidés, le festival présente de la musique du continent africain et de la diaspora, mettant en valeur la musique avec une identité culturelle. Chaque soir, les séances de travail quotidiennes de Movers & Shakers offriront aux artistes, aux gestionnaires, aux promoteurs musicaux, aux médias et à d’autres professionnels des occasions de se rencontrer, de se connecter et d’échanger des idées. par Abdou


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

RD CONGO: Deo Kasongo candidat à l’élection au poste de gouverneur de Kinshasa

Read Next

Contrebande: Mettre un terme au trafic de cigarettes

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *