TCHAD: Idriss Deby Itno a tenu son Conseil de ministres

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Conseil ordinaire des ministres s’est tenu le jeudi 7 février 2019 au palais présidentiel, autour du chef de l’Etat Idriss Déby. Trois points étaient à l’ordre du jour. Notamment concernant deux séries de projets de textes à examiner et à adopter, et une communication du président de la République sur la situation sécuritaire.

Le premier point concernait le projet de loi sur l’organisation et le fonctionnement de la profession de Notaire, au titre du ministère de la Justice et des Droits humains, conformément aux recommandations issues des forums et ateliers organisés sur la justice, qui avait déjà fait l’objet de consensus lors du processus de sa révision. Finalement, ce projet a connu des innovations pour plus de transparence dans l’accès à la profession de Notaire.

Le deuxième point portait sur deux projets de décret : le premier portant statut particulier du personnel hospitalo-universitaire, et le second portant réglementation du système de Centre hospitalier universitaire (Chu), au titre du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. A cet effet, on retient que le décret portant statut particulier du personnel hospitalo-universitaire prévoit désormais  la mise en place d’un nouveau corps unifié qui fusionne les carrières hospitalières et universitaires en vue de valoriser la fonction médicale et de recherche pour une meilleure amélioration de la santé du citoyen. Toutefois, ce corps sera constitué de plusieurs spécialités du domaine de la Santé. 

Pour le second, il a été arrêté que le Chu se veut un cadre d’organisation permettant de dispenser dans les établissements publics de santé, la formation pratique des étudiants en science de la santé dans divers domaines. Il est conçu et aménagé pour remplir sa mission de santé dans le respect de l’intérêt de la dignité des malades. Cependant, le Chu sera une structure de concertation sans personnalité morale.

parLe troisième point concernait la communication du chef de l’Etat sur la situation sécuritaire qui prévaut depuis le 28 janvier 2018 aux frontières Nord-est du Tchad. Idriss Deby a alors rassuré les membres du gouvernement que la colonne des mercenaires qui a tenté de faire incursion en territoire tchadien est complètement détruite. Aucune perte en vies humaines et en matériel n’est enregistrée du côté gouvernemental.  Le président de la République a saisi l’occasion pour féliciter l’Armée nationale tchadienne et réitérer ses remerciements à la France « dont l’appui militaire aérien a été déterminant pour l’anéantissement total de cette bande de mercenaires ».par Abdou Diof


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Soudan du Sud:Le retour annoncé de Machar

Read Next

la chronique de Dobell: NOS CHEFS DEVANT LA MALADIE ET LA MORT

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *