Tchad
Barka Michel, debout (Ph/DR)
(Agence de presse panafricaine) -Par un coup de tête dont seul le porte-parole de la plateforme syndicale revendicative, Barka Michel en connait les tenants et les aboutissants, le Syndicat des enseignants du Tchad a suspendu sa grève lancée cette semaine. Le SET s’est fait encore avoir.
On en sait un peu plus sur la levée de la grève des enseignants tchadiens qui réclament le paiement aux titres du transport, la levée du gel de tous les effets financiers des avancements et reclassements. Le SET n’a pas pu supporter l’ensauvagement de la plateforme revendicative syndicale.
De sources concordantes, le porte-parole de la plateforme revendicative Barka Michel, après avoir fait allégeance aux fossoyeurs de l’éducation au Tchad, a pesé de tout son poids pour que le mouvement des enseignants soit étouffé dans l’œuf.  Avec un peu plus de 34 millions FCFA, il s’en est tiré d’affaire. Et le tour est joué : la grève qui devrait se poursuivre jusqu’au 07 novembre 2020, a été suspendue à la surprise désagréable. Il est demandé aux enseignants de reprendre le chemin des écoles dès le 5 novembre. 
Rencontrés, certains enseignants estiment que leur syndicat a poussé le bouchon jusqu’au tréfonds à ce niveau. Affaire à suivre…
Steven Ngarhokarial, correspondant (App) Tchad

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here