l'activiste Abdelkerim Yacoub.

(Agence de presse panafricaine) -Depuis près de deux jours, tel un couperet, le réseau internet est coupé. Les internautes peinent à avoir accès à certains réseaux sociaux, notamment WhatsApp. D’autres, avertis, recourent au VPN pour échanger.

Même si du côté du gouvernement, il n’y a pas une explication à donner, l’activiste Abdelkerim Yacoub Koundougoumi, dit avoir la preuve matérielle de cette censure. << WhatsApp a été bloqué au Tchad sur les principaux opérateurs cellulaires; les données réseau en temps réel montrent des restrictions ciblant les serveurs frontaux/back-end en place >>, renseigne-t-il.

Selon certains utilisateurs, il n’y a aucun doute, cette restriction résulte de l’incident survenu  au marché Champs de fil où un garagiste a vu sa cuisse détruite par balle d’un colonel qui, lui à son tour, a été lynché par un groupe de jeunes. Les images ont fait le tour dans la toile. Ce qui aurait exacerbé plus d’un dignitaire du régime en place. Mais, les représentants de l’Internet Sans Frontière entendent envisager des actions d’envergure pour que le réseau soit rétabli.

Steven Ngarhokarial correspondant (App) Tchad

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here