Tchad : Le gouvernement contre la vie chère

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

( Agence de presse panafricaine ) Les autorités Tchadienne ont décidé d’exonérer les produits de première nécessité de la TVA et de droits de douane

Un communiqué dans ce sens a été rendu public le 11 mai 2019 avec certaines précisions. On lit par exemple que : «l’exonération s’applique aux produits alimentaires comme la farine, le riz, l’huile et les pâtes alimentaires». Il s’agit de combattre une inflation dans les différents marchés du pays où il n’existe aucun organe de régulation des prix.

Les experts s’accordent unanimement que « le coût de la vie reste très élevé au Tchad avec  les prix qui augmentent au plus haut niveau pendant la période du Ramadan », explique Bouba Salamo, consommateur tchadien qui critique le comportement de certains commerçants.

Même colère chez le Collectif tchadien contre la vie chère qui a pondu un communiqué il y a quelques jours pour fustiger les mauvais comportements des commerçants véreux qui « doublent, triplent, voire quadruplent les prix.

Le gouvernement a certainement entendu les cris des uns et des autres pour sauver une situation qui n’est guère reluisante. Les analyses sont sans complaisance : «Sur une population de près de 15 millions d’habitants, 3,7 millions de personnes seront en situation d’insécurité alimentaire au Tchad durant la période de soudure (juin-août 2019) », ce sont là les projections des Nations Unies.

Par Hermine Yèye App.


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Bénin : La 8e législature du Parlement en poste

Read Next

Football : La Caf opte pour le partenariat

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *