Tchad : Le pays veut limiter les naissances

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

( Agence de presse panafricaine ) Une campagne volontaire de planification familiale a été lancée à travers le pays.

Les experts en la matière expliquent que «la planification familiale permet aux populations d’atteindre le nombre souhaité d’enfants et de déterminer quel sera l’espacement des naissances. Elle consiste à utiliser des méthodes contraceptives et à traiter l’infécondité.».

Y allant donc et en expliquant aux femmes que «la planification familiale volontaire et sans danger», le ministère de la santé publique a organisé  un atelier de mobilisation et de réflexion en faveur de l’allocation d’une ligne budgétaire pour les produits contraceptifs avec le soutient de Care internationale, représentée par Gladys Archange Guerrier directrice Pays Care internationale Tchad qui a insisté sur la nécessité de planifier : «la planification demeure un facteur essentiel de réduction de la pauvreté», a-t-elle insisté.

Reste maintenant l’épineux problème du financement public qui pour certaines autorités, est «indispensable pour garantir la pérennité et la durabilité lors de la stratégie de cette planification familiale», souligne  Awad Adam Awad, directeur de la santé de reproduction et de la vaccination au ministère de la santé qui informe d’ailleurs que «le Tchad dépend largement du financement des donateurs dans le cadre de l’initiative Family Planning 2020»

Par Alex Dibongué App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Coopération militaire : Le Togo déploie un nouveau contingent de 140 éléments au mali

Read Next

On ne touche pas aux Institutions de la République : Telle est la recommandation du Syndicat National des Journalistes Indépendants du Cameroun

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *