Tchad-Gouvernement de transition
Albert Pahimi Padacké nommé à la tête de la transition

(Agence de presse panafricaine) -Malgré les concessions faites par le Conseil Militaire de Transition (CMT) au pouvoir, le Tchad continue de vivre sous la hantise d’une rébellion aux portes de N’Djamena où des colonnes de rebelles s’avancent inexorablement pour replonger ce pays dans une guerre fratricide et de mettre le Tchad sous risque  perpétuel  de  chaos  et d’implosion. Toutes choses contre lesquelles s’insurge le premier Ministre de la transition à peine installé.

 

 

 

Face à cette situation d’insécurité, le Pm n’a pas hésité à interpeller l’ensemble des populations tchadiennes à faire barrage aux velléités des forces rebelles en optant pour une Union sacrée autour du CMT mais également du Général de Corps d’armée MAHAMAT Idriss Déby qui assure la présidence. Une présidence à laquelle il a lui-même adhéré en  acceptant la responsabilité d’en conduire le gouvernement quand bien même il pouvait s’y dérober eu égard au contexte de péril imminent de guerre et de risque de cycle de  violence  dont  personne  ne  peut  fixer  les  limites. Or, le décès du Maréchal Idriss Deby Itno, plonge inéluctablement le Tchad  dans  une  épreuve  tragique. Suffisant dès lors pour éveiller la conscience collective et de dicter à tous les Tchadiens l’impératif   de  tout  faire  pour préserver l’unité nationale, la paix et la stabilité, eu égard à l’extrême fragilité de la  situation  sécuritaire  de ce pays où la menace  rebelle  continue  de planer. Une situation d’autant plus déplorable qu’elle alimente à l’encontre de ce pays les appétits voraces de quelques prédateurs aidés par des Tchadiens véreux uniquement mus par leur égo surdimensionné. Constituant au même titre que les rebelles et autres ennemis du Tchad, ces forces rétrogrades soumettent ainsi les populations tchadiennes à un subtil et malveillant piège afin de prendre possession de leur pays et partant d’investir toute l’Afrique entière désormais dépourvue de celui qui en préservait l’intégrité et combattait ceux-ci : le Maréchal Idriss Déby Itno de regrettée mémoire.

Vibrant appel

Fort de ce qui précède, on comprend que le Pm ait opté pour un vibrant appel en direction de toutes les populations tchadiennes sans exclusive car,   «la digue du Tchad ne saurait céder pour concéder aux ennemis de ce pays à soumettre celui-ci et à prendre possession de l’Afrique à défaut d’y installer le chaos. Bien plus prônant à l’occasion un retour aux valeurs républicaines, il n’a pas hésité à entrevoir à très brève échéance, l’avènement d’un Tchad nouveau porté par une dynamique progressiste à tous points de vue et devenir «la scène d’une  compétition  saine  pour  une  expression paisible des ambitions personnelles et collectives». Car, l’Unité, première valeur de la devise tchadienne, est la plus belle et la plus efficace de ses armes, face aux menaces. Et, les défis qui incombent au gouvernement de transition qu’il entend mener avec l’ensemble des forces politiques du  Tchad  qui veulent  œuvrer  en  faveur  de  l’intérêt  de  ce pays sont immenses. Le  plus pressant  d’entre tous est celui de  la paix  et  de  la stabilité. Des valeurs sans lesquelles on ne saurait par ailleurs diriger un pays ambitionnant d’améliorer le quotidien des siens. Aussi urge-t-il de taire la colère de frustrés et d’altérer leur exaspération compréhensible à bien des égards. En somme, il s’agit de conjuguer les efforts de tous les Tchadiens vers un but ultime : restaurer la fierté si chère à chacun d’eux.

 

 

Par Nyobe Baudouin pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here