Saleh Abdelaziz Damane (Ph/DR)

L’ancien maire de la capitale tchadienne, M. Abdelaziz Saleh Damane, est impliqué dans le scandale de détournement des deniers publics et de la corruption pendant l’exercice de ses fonctions. Pour voir clair dans son dossier, il est placé sous mandat de dépôt depuis hier lundi 27 juillet 2020.

 

 

 

 

Tout a commencé à tourner au vinaigre le week-end dernier où l’ancien maire de la capitale tchadienne, suite à une plainte de l’Inspection générale d’Etat (Ige), a été interpellé puis gardé à vue dans les locaux de la police judiciaire. L’Ige indique dans sa plainte, qu’à plusieurs reprises, M. Abdelaziz Saleh Damane, a abusé de ses pouvoirs de maire. Et l’enquête a mis au grand jour la corruption en lien avec les marchés publics dont il s’en est livré pendant l’exercice de ses fonctions.

 

 

Déféré le lundi 27 juillet 2020 au parquet, le juge d’instruction a engagé des poursuites à la suite de la plainte de l’Inspection générale d’Etat. Finalement, M. Abdelaziz Saleh Damane est poursuivi pour « détournement et abus de fonction, corruption en lien avec les marchés publics » et conduit en prison.

 

Mairie de la capitale tchadienne (Ph/DR)

 

Dans le même temps, certaines langues laissent entendre que le maire aurait aussi classé sans gêne dans sa culotte les fonds qui sont affectés aux mesures prévues dans le plan stratégique de préparation et de riposte à la pandémie de Covid-19. Il a du temps pour justifier tout cela surtout qu’il a pris rendez-vous avec la justice.

 

 

 

Steven Ngarhokarial correspondant (App) Tchad

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here