tchad
Logone occidental Moundou

(Agence de presse panafricaine) -En rentrant tardivement d’un maquis début du week-end dernier, une autorité dont nous taisons le nom pour une publicité inopportune, a été ramassée comme un sac de patate par la police derrière un conducteur de mototaxi, à l’heure du couvre-feu. Depuis ce jour, à Moundou, les agents de force de l’ordre ont baissé la garde.

 

 

 

Le couvre-feu qui était instauré de 23h à 5h du matin sur l’étendue du territoire national par le passé, a été revu par le gouvernement tchadien, dans le cadre de la riposte contre la pandémie de coronavirus. Dans la province du Logone occidental, principalement à Moundou, les horaires du couvre-feu ont été modifiés de 21h à 5h. Début du week-end dernier, un responsable administratif a été pris pour un délinquant primaire par les agents de force de l’ordre en patrouille à Moundou. « Dépassé par l’alcool, ce noctambule d’autorité n’a pas pu mesurer les conséquences en demandant au clandoman de braver la police. C’est alors que les éléments s’étaient mis à leurs trousses pour les ramasser », a confié une source à l’Agence de presse panafricaine. Dans le même temps, l’on apprend l’autorité en question s’en est sorti avec un bras cassé et une face défigurée. Depuis cet incident, à Moundou, les horaires du couvre-feu sont classés dans les oubliettes même par les autorités de la province du Logone occidental.

 

 

Steven Ngarhokarial, correspondant (App) Tchad

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here