Tchad-Vice-présidence
NADINGAR EMMANUEL , l’ancien Premier ministre

(Agence de presse panafricaine) -Depuis la création du poste de vice-président en République du Tchad, l’ancien Premier ministre, Emmanuel Nadingar court dans tous les sens, tantôt pour serrer les mains de Déby Itno, tantôt pour chercher les parrainages auprès des personnes tant physiques que morales  dans l’espoir d’avoir la baraka du  Maréchal afin d’être nommé audit poste. A cet effet, il ne lésine sur aucun moyen : financier, matériel, au dépend de sa dignité.

 

 

 

Nous sommes à l’aube de la visite du Chef de l‘Etat à Doba, chef-lieu de la province du Logone oriental,  prévue, selon des sources dignes de foi, pour le 02 février 2021. Il s’agit pour  les cadres, ressortissants de  cette région méridionale, d’une grand-messe que tous s’activent à y participer. Reconnus spécialistes en croc-en-jambe, ces Logonais-orientaux saisiront l‘occasion pour se donner, sûrement des coups les uns contre les autres au grand dam de la population qui baigne dans une précarité sans pareille après deux décennies d’exploitation de leur pétrole.

 

 

En marge des préparatifs officiels pour accueillir un Chef de l’Etat complètement éreinté qui n’a plus rien à proposer à cette population, Emmanuel Nadingar fait un travail de sous-marin  remarquable. Il a à ses bottes quelques associations de la société civile de la place à l’exemple du Collectif tchadien contre la vie chère. Les responsables de ces associations sont logés à la charge de celui-ci, depuis quelques jours dans un hôtel situé dans le 7ème arrondissement de la ville de N’Djaména, sur l’axe menant au Palais de la démocratie. Sur place, ces associations ont fait confectionner plus de six (06) banderoles sur lesquelles sont inscrits des messages axés sur la “Cohabitation pacifique entre agriculteurs et éleveurs’’“le soutien total de la population du Logone oriental au Maréchal Déby pour la vision du Tchad à l’horizon 2030’’ etc.

 

 

Tous les moyens sont mis à la disposition de ces associations pour se rendre à Doba. Sur  place à Doba, l’objectif consiste à phagocyter les associations de la société civile locale. Déjà, tout est mis en œuvre pour que ces mercenaires soient priorisés sur la liste des regroupements et personnes qui seront reçus par le Président de la République. En face du Chef de l’Etat, la mission est de transmettre le message dont le contenu est à peu près ceci : « Maréchal du Tchad, toutes ces Associations de la société civile du Logone oriental vous apportent leur indéfectible soutien. Ainsi, elles vous supplient de bien vouloir porter votre choix sur votre humble et fidèle serviteur Emmanuel Nadingar au poste de Vice-président du Tchad pour la poursuite de vos œuvres bienfaitrices à l’égard du peuple tchadien ». Ces manœuvres visent à barrer la route à son coreligionnaire Houdeingar David qu’il considère comme son potentiel adversaire à ce poste. Ce combat est bien celui d’un général sans troupe, depuis qu’il a fondu son parti au parti au pouvoir, le Mps. Certes, il est la personne indiquée pour ce poste, surtout qu’il est sans personnalité, prêt à obéir à l’œil et au doigt des locataires du palais rose. Mais au regard des enjeux en face, il n’est pas l‘homme de la situation. Car, il faut à ce poste plus qu’un inaugurateur des chrysanthèmes.

 

 

 

Jean François Hiac pour(App) (Paris)

Pour toute information confidentielle que vous souhaitez rendre publique

écrivez à l’adresse Watsapp +237 697 22 28 05 : contact@agencedepressepanafricain.com

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here