(Agence de Presse Panafricaine ) – La première édition du forum du sénat Ivoirien s’est ouverte ce lundi, à Yamoussoukro autour du thème “La représentantion des collectivités territoriales face aux défis de la décentralisation “. 

Ce forum en réalité fera le diagnostic des thématiques liées au dysfonctionnement des collectivités d’Afrique, a constaté l’agence presse panafricaine (App) sur place dans la capitale politique ivoirienne. L’ouverture des travaux de ce forum a été marquée par l’allocution du ministre d’État, ministre de la défense Hamed Bakayoko, représentant du premier ministre, par ailleurs patron de cette édition. Il s’est félicité de l’organisation de ce forum à ce sens qu’il vient donner raison au président de la République.

“La tenue de ce forum sur la décentralisation, vient donner raison à son excellence Monsieur le Président de la République qui a proposé au peuple souverain de côte d’ivoire et a obtenu son accord, à une large majorité , pour la création du sénat”, a t’il indiqué. Selon le représentant de Amadou Gon Coulibaly, “Le sénat tel qu’envisagé par le président de la République, doit mener des réflexions profondes sur la question de la décentralisation, avec des parlementaires dites d’une grande expérience en matière de gestion de collectivités territoriales et de compétences dans les domaines politique, administratif, économique, scientifique, culturel, sportif et social”. Aux dires de Jeannot Ahoussou, président du sénat Ivoirien ” il s’agit du sénat de s’approprier des questions de développement local, notamment la question des communes et des conseils régionaux.

Nous savons tous que le gouvernement a engagé une politique de décentralisation. Il faut préparer les acteurs, les hommes afin qu’ils puissent relever les défis : la lutte contre la pauvreté, la mise en place des infrastructures pour un développement équitable de tous le territoire”. Gérard Larcher, président du sénat français, invité d’honneur de son homologue ivoirien à ce forum, a quand à lui dit que cette visite est la continuité d’une longue amitié entre la France et la côte d’ivoire, qui s’est bâti dans l’histoire. De son avis, “Le Bicamerisme ce n’est pas un luxe. C’est une manière d’être à proximité de la représentation, de représenter le territoire. Voilà pourquoi ce matin j’ai évoqué la commune. Il y a la région, et il y a des dimensions territoriales dans lesquels il faut construire la décentralisation autour de deux piliers : la subdiarité et aussi l’autonomie des collectivités territoriales, pour ne pas gêner atteinte à l’unité”.

Ce forum se tiendra sur 2 jours (17 et 18 février 2020). Plusieurs panels et communications meublerons ce rendez-vous du donner et du recevoir.

Abdou Diof pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here