santé aphrodisiaques
aphrodisiaques

(Agence de presse panafricaine) -La commercialisation des aphrodisiaques au Gabon devient un commerce qui fait affaire dans la majorité des provinces du Gabon, et très principalement à Libreville dans la capitale gabonaise, d’où les stratégies de vente sont multiples. On trouve les vendeurs en ligne, les vendeurs masqués ayant des tables ou caisses dans les grandes artères de la capitale et des vendeurs de médicament naturels, s’ajoute, les pharmacies ordinaires.

 

 

 

 

Très utilisé par les hommes, la demande de ces produits se fait en coulisse, d’où le vendeur et l’acheteur parle en murmurant de peur de se faire écouter par l’entourage, une fois conclu, le produit est remis discrètement au client. Selon les explications d’un vendeur des produits naturels rencontrés au marché la Peyrie, ces produits ont toujours eu du succès. «Nous avons divers produits pour les hommes et pour les femmes, mais c’est plus consommé par les hommes. Nous avons les produits pour les insuffisances rénales, pour surmonter la faiblesse sexuelle, l’éjaculation précoce, pour le mal de dos, nous avons les produits pour les MST et IST. Mes produits ne sont pas excitants car l’excitant c’est un produit qu’on prend quelques minutes avant d’avoir des rapports, alors que pour moi c’est un traitement qu’on suit, et agit dans le temps.»

 

Au niveau du marché de Nkembo, ce n’est pas le même avis. Un jeune commerçant gabonais dit être sollicité par ces clients qui témoignent des bienfaits des aphrodisiaques. «Je vends les aphrodisiaques depuis bientôt dix ans, je reçois les clients ici ou je livre certains clients dans leurs bureaux ou dans leurs maisons. La majorité des demandeurs sont âgés de plus de quarante ans. Je vends deux qualités de produits ; ceux qui excitent et ceux qui font grossir l’organe génital de l’homme. Sans vous mentir, je fais par jour un chiffre d’affaires de plus de cinquante mille francs cfa».

 

Certains tournent le dos aujourd’hui aux pharmacies qui exigent le plus souvent des ordonnances pour l’achat d’un tel produit, d’autres estiment aussi que les pharmacies sont des coins publics, le plus souvent vendues par les femmes, ce serait difficile pour un homme de se rapprocher d’une femme pour solliciter un tel produit. L’efficacité de ces produits censés doper le désir sexuel n’a jamais été prouvée, les risques pour la santé, eux, sont bien réels. Et bien souvent, on ne sait pas vraiment ce que l’on achète. Selon les explications du docteur Roger Nguema Mba , les aphrodisiaques  peuvent avoir des effets indésirables, car elles   stimulent le flux sanguin dans les organes génitaux, elles peuvent augmenter la tension et être responsable de vertiges, nausées, insomnies, palpitations,  et peuvent également entraîner des troubles cardiovasculaires. Il précise: «l’utilisation fréquente des aphrodisiaques par les personnes âgées de plus de cinquante ans est déconseillée».

 

 

Si l’efficacité des produits aphrodisiaques n’a jamais été prouvée scientifiquement, ces derniers peuvent néanmoins avoir des répercussions graves sur la santé des personnes qui les utilisent, notamment ceux ayant une action vasodilatatrice. Mieux vaut donc bien lire les précautions d’emploi, ne pas hésiter à consulter un médecin si nécessaire et se méfier des produits vantant des effets “miracles” et “rapides“, particulièrement quand ils sont vendus hors de la pharmacie.

 

 

 

Ulrich Corso Sima Ella,correspondant (App) Gabon

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here