(Agence de presse panafricaine) -L’ancien international gabonais Paul Ulrich Kessany potentiel candidat pour la présidence de la ligue de football de l’estuaire pour l’élection prévue le 26 juin 2021. Après l’annonce de sa candidature, plusieurs acteurs du football gabonais lorgnent  la positivité en lui.

 

 

 

Paul Ulrich Kessany, candidat à la présidence de la ligue de football de l’Estuaire, continue d’avoir une liste très élargie de soutien, tous les footballeurs  voient  la candidature de l’ancien capitaine des panthères en un booster de réussite pour la ligue de l’Estuaire rester inerte depuis un temps. Il fait presque  l’unanimité au niveau de ses pairs.

 

C’est le cas pour Théodore Zue Nguema qui ne voit aucun obstacle pour que Kessany ne soit élu. « Je suis un footballeur et mon amour pour cette discipline m’impose d’ avoir un œil sur les personnes qui aiment vraiment le football, surtout le football gabonais. Kess est un petit frère très intelligent, volontaire, dynamique, courageux qui a toujours eu de très bonnes idées. Une chose qu’il a démontré avec l’association des footballeurs et toutes les actions qu’il pose depuis quelques années, montrent qu’il peut apporter beaucoup. Je pense que ceux qui l’on pas encore comprit, doivent le comprendre, que la survie du football gabonais repose sur la conversion des anciens internationaux en dirigeants.

 

Même son de cloche pour cet ancien acteur du football gabonais affecté au ministère de la jeunesse des sports, qui s’est exprimé à l’anonymat. « La ligue de l’Estuaire qui est la ligue mère, est à l’image du football Gabonais qui est dans une mauvaise situation et Kessany a cette rigueur de gestion qui pourrait remettre sur de bons rails cette ligue. Je pense ce n’est pas tant la fonction de président de ligue qui l’intéresse, mais c’est la mission qui lie cette fonction qui une tribune qui lui permettrait de s’exprimer et d’apporter sa matière à la reconstruction, au renouveau et au développement du football gabonais qui doit commencer par la ligue mère engageons à contribuer à la renaissance du football ivoirien. Avoir Paul Kessany siégé à la fédération, c’est un avantage. A plus forte raison d’avoir deux ou trois personnes de son rang de courage participant aux différents congrès de la fédération , je vous jure les choses changeront. Kessany est courageux, il dit à haute voix  ce que certains disent à voix basse. Cette année doit être une période de fin de vassalité autour du football. A-t-il déclaré.

 

Parfois considéré comme un homme qui s’oppose à tout, la voie semble balisée pour Paul Ulrich Kessany. A quelques jours de cette élection prévue le 26 juin prochain, l’ex international gabonais fait plus de partisans que de détracteurs. Un signe très positif avant le début des grandes hostilités.

 

 

 

Ulrich Corso Sima Ella , correspondant (App) Gabon

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here