(Agence de presse panafricaine) -Le groupe  Mahamadi Lamine KOUANDA et certains militants du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) ont animé une conférence de presse ce 18 juillet 2020 pour donner leur lecture de la situation qui prévaut au niveau du parti de l’excision président.

 

 

 

 

Mahamadi Kouanda et ses camarades sont revenus sur les différentes lettres du fondateur Blaise Compaoré, adressées au parti et définissant les critères du candidat  pour le CDP aux élections du 22 novembre à venir. Mahamadi Kouanda  a d’abord rappelé que pendant l’insurrection, le CDP avait été exclu des élections de 2015. Aujourd’hui, ce sont les premiers responsables mêmes du parti qui veulent travailler à exclure ses propres membres. Il  en veut pour preuve son blocage aux élections primaires de son parti où le collège des sages a choisi son concurrent Eddie Komboïgo.

 

 

Récriminations

 

«Tout a été fait pour que je ne sois pas candidat du CDP», a-t-il déploré. Mahamadi Kouanda, décide donc d’aller en justice pour faire revenir la démocratie dans le parti. «C’est parce qu’il n’y a pas de démocratie au CDP que j’ai décidé d’envoyer  le parti en justice». L’homme se dit victime d’une injustice de la part de ses détracteurs politiques qui veulent l’empêcher d’être candidat. Autre point évoqué à cette conférence de presse, le choix du candidat  voulu par le président d’honneur du parti. Dans une lettre où Blaise Compaoré donne les conditions d’éligibilité du candidat idéal du parti, Mahamadi Lamine Kouanda a estimé, au regard de ces critères, qu’Eddie Komboïgo, son concurrent, ne réunit  que moins de 12% de ces critères alors que lui, candidat recalé aux primaire, réunit plus de 70% desdits critères.

 

Au regard de ce qui précède, Mahamadi Kouanda décide d’être candidat du CDP alors qu’Eddie Komboïgo a lui aussi été déclaré candidat par le collège des sages, il se prépare d’ailleurs pour son investiture le 26 juillet prochain. Ce qui porte à croire que le CDP a donc deux candidats en lice pour les présidentielles à venir.

 

 

 

Abel Yerbanga correspondant pour (App) Burkina-Faso

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here