Cameroun : Baba Danpoulo seul contre tous

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

( Agence de presse panafricaine ) Le milliardaire camerounais a été lâché dans l’affaire qui l’oppose au groupe Nexttel depuis quelques temps.

En effet, les autorités vietnamiennes qui ont fait le déplacement pour le Cameroun, ont obtenu toutes les assurances des pouvoirs publics pour la gestion de la crise qui oppose les actionnaires à savoir la partie vietnamienne, actionnaire majoritaire et le riche homme d’affaires, Ahmadou Baba Danpoulo, actionnaire minoritaire accusé de manipulations et autres pour garder la main mise sur l’investissement.

Une fin de séjour au Cameroun heureuse donc pour Nguyen Quoc Cuonq, le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères qui a séjourné au pays du 5 au 7 mai 2019, dans le cadre d’une visite de travail multiforme. Un véritable marathon diplomatique avec la rencontre tour à tour de Niat Njifenfi, Cavaye Yéguié Djibril, Joseph Dion Ngute, Lejeune Mbella Mbella, Minette Libom li Likeng, Grégoire Owona et Issa Tchiroma Bakary. Suffisant donc pour comprendre la démarche du ministre vietnamien  par rapport aux intérêts de son pays menacé par Baba Danpoulo depuis l’année 2014.

En effet, c’est depuis novembre 2018 que l’affaire Bestcam contre Viettel Global Jsc est au devant de la scène avec des actionnaires qui ne s’entendent plus. Le président du conseil d’administration et les autres partenaires se battent pour le contrôle et la gestion de l’entreprise de téléphonie mobile. Les positions sont restées les mêmes en dépit de l’intervention au plus haut sommet de l’Etat « l’ancien Premier ministre Philemon Yang avait même présidé une réunion en octobre 2014, où il avait clairement recommandé la transparence à travers la procédure de double signature dans les documents administratifs de l’entreprise. Procédure contenue dans l’article 21 alinéa 3 du pacte d’actionnaire signé entre les deux parties», nous informe-t-on.

Sans trouver solution, l’affaire Bestcam et Viettel Global Jsc s’est transportée devant les tribunaux de la République avec des accusations portées contre Dampoulo qui selon certaines sources «avait imposé la double signature à Nexttel Cameroun S.A.» «rien ne pouvait se passer sans son accord. Ce qui ne cadrait plus avec les accords d’actionnariat signés entre toutes les parties au lancement des activités en 2014 », explique une source proche de l’affaire.

La situation est restée explosive entre la partie Camerounaise et la partie vietnamienne jusqu’à l’arrivée du plénipotentiaire vietnamien  Nguyen Quoc Cuonq qui a clarifié les choses, précisant qu’il s’agit d’une affaire d’Etat et la préservation des investissements vietnamiens au sein de Nexttel Cameroun S.A estimés à 210 milliards Fcfa.  Des arguments solides qui n’ont laissé aucune chance à Baba Danpoulo qui est resté sans voix.

Pour rappel, c’est en février 2012 que Bestcam et Viettel Global Jsc signent le pacte d’actionnaire de création de l’opérateur de téléphonie mobile Nexttel Cameroun qui a lancé ses activités en 2014. Nexttel Cameroun compte à ce jour 4,5 millions d’abonnés, 8000 points de vente agréés et une centaine de concessionnaires agréés.

Par Kellé Dadou App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Congo-Brazzaville : Le pays en négociations avec le Fmi

Read Next

Politique : Cabral Libii est désormais le Président du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *