Laurent Tchagba, ministre de l'hydraulique de côte d'ivoire

(Agence de presse panafricaine) -La capitale du Gbêkê (Bouaké) abritera samedi la cérémonie officielle de lancement du projet de renforcement de l’alimentation en Eau potable de la ville de Bouaké et des localités environnantes. C’est Laurent Tchagba, ministre de l’hydraulique en personne, qui l’a annoncé hier à la presse à son cabinet ministériel au cour d’une conférence de presse.

 

 

 

 

A cet effet, le ministre a expliqué que ce projet d’un coût global de 169 289 000 000 FCFA, permettra de produire 4000m³/heure pour un besoin de 2 500 m³/heure. << À la mi-mars 2018, la ville de Bouaké et ses environs ont vécu une pénurie d’eau sans précédent consécutive à  l’assèchement de la retenue d‘eau de la Loka. Comme solution, il fallait aller chercher de l’eau brute dans le lac de Kossou jusqu’à la station de la Loka pour traitement avant de la distribuer aux populations. Le volume d’eau de la Loka qui était de 25 000 000 m³ variait entre 0 et 800 m³. Grâce au soutien de la Banque Mondiale, nous avons pris des mesures d’urgence qui ont stabilisé la situation et permis d’atteindre un niveau de production de ,30 000 m³/jour comme avant la crise.

App

Grâce à cet investissement, nous nous réjouissons de pouvoir donner de l’eau aux populations>>, a rassuré Laurent Tchagba qui a fait savoir que les travaux ont déjà commencé depuis un mois. << Ces chantiers, notamment l’amélioration des performances techniques et financières du secteur de l’eau potable couvrant 155 sous-quartiers du District D’Abidjan et ses environs, ainsi que la pose des unités compact degremont , viennent renforcer les chantiers engagés par le gouvernement à travers mon département pour adresser la question du renforcement de l’alimentation en eau potable Dany la région du Gbêkê et partout en Côte d’Ivoire.

App

Lesquels projets ont permis à notre pays de passer d’un déficit de production de 54% en 2011 à 80% à ce jour, pour un investissement estimé à 600 milliards de FCFA. Notre objectif est de faire en sorte que les populations aient accès à l’eau 24/24 et d’atteindre un tau de desserte de 95% d’ici 2025>>, a conclu le ministre qui avait à ses côtés le directeur général de la Sodeci et du directeur général délégué des routes et Travaux publics.

 

 

 

Stéphane Beti pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here