(Agence de presse panafricaine) -La Côte d’Ivoire et les autres nations de la planète ont célébré la Tabaski, ce mardi 20 juillet 2021. Cette fête en souvenir du sacrifice du prophète Ibrahim a été l’occasion pour les fidèles de la mosquée Nour Islam de Yopougon Ananeraie de se retrouver pour une grande prière.

 

 

Dans sa prédication, Yacoub Diarassouba, l’imam principal de ce lieu de culte, s’est penché sur une situation qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans, aujourd’hui. La suspension du pèlerinage en terre sainte du fait de la pandémie à Corona virus. Le guide religieux les a exhortés à faire preuve de sagesse. Illustrant ses propos, l’imam Diarrassouba a invité ces derniers à prendre exemple sur le prophète Ibrahim. ‹‹ Ibrahim avait plus de 90 ans et Dieu lui a demandé d’immoler son seul fils. Ce n’était pas facile pour lui et son épouse. Mais ils l’ont accepté puisse que c’est Dieu qui le leur a demandé. Quand Dieu t’éprouve, il faut accepter l’épreuve. Cette situation est une épreuve de lui, il faut l’accepter››, a-t-il conseillé.

 

Côte d'Ivoire  Tabaski 2021
l’Imâm Yacoub Diarassouba lors de la prédication

Les propos de l’imam ont touché les cœurs des fidèles. Réagissant après la prière, Coulibaly Amadou dit Arnaud, le 3e adjoint au maire de Sinematiali, a exprimé sa satisfaction. ‹‹ J’ai été très heureux du thème de son prêche, cette année. Beaucoup de nos parents candidats au hadj depuis 2020, 2021 étaient découragés. Il a trouvé les mots justes pour les consoler. Tout ce que Dieu fait est bon. À travers cette prédication, je comprends que nous devons toujours avoir la foi en Dieu. Avec la foi, nous pouvons atteindre tous nos objectifs ici bas et dans l’au-delà››, a-t-il affirmé.

Côte D'Ivoire
Coulibaly Amadou dit Arnaud, le 3e adjoint au maire de Sinematiali

‹‹ L’Islam, c’est la soumission totale à Allah. Le fils d’Abraham a accepté d’être sacrifié par amour pour Allah et le Seigneur a vu qu’il avait foi en lui. Allah a alors envoyé le mouton parce qu’il a vu que le prophète Abraham et son fils avaient foi en lui. Je demande à tous les jeunes d’avoir foi en Allah parce que sans lui on ne peut rien faire››, a renchéri Aboubacar, un jeune fidèle. La célébration de l’Aïd el-Kebir a été instaurée depuis le Prophète Ibrahim. Elle a été intensifiée au temps du Prophète Mohammed (Saw). Cette fête marque la fin du hadj et vient 2 mois et 10 jours après la fin du Ramadan. Les fidèles musulmans peuvent honorer ce sacrifice durant 4 jours à compter de la grande prière.

 

Stéphane Beti,correspondant (App) Côte D’Ivoire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here