Côte d'Ivoire
Fanta Doumbia ,la présidente du Comité de coordination pour la participation politique des femmes (2C2PF)
(Agence de presse panafricaine) -En conférence de presse le vendredi dernier à Cocody-Angré, la présidente du Comité de coordination pour la participation politique des femmes (2C2PF), Doumbia Fanta, a révélé que, aucun parti politique n’a respecté le taux de participation de 30% de femmes, en vue de la tenue des élections législatives du 06 mars prochain. 
En a croire  le rapport livré par Doumbia Fanta, une sous représentativité des femmes en dépit d’un cadre juridique favorable. ” Sur un total de 1291 dossiers, on dénombre 1587 candidatures et les candidatures combinées de titulaires et suppléants représentent 3174 candidatures pour un total d’à peine 14% de candidatures soit moins de 500 candidatures pour les femmes ”, relève l’analyse du 2C2PF. Justifiant cette analyse, la présidente a indiqué qu’elle a été élaborée à la base d’informations recueillies auprès de partis politiques et des services de communication des institutions étatiques impliquées dans le processus électoral, fait mention du taux de présence des femmes sur les listes de candidatures des partis politiques.
Côte d'Ivoire
Taux de participation des femmes candidates aux législatives 2021
Il s’agit notamment du RHDP qui sur 255 candidats aligne 38 femmes soit 14,9%, le PDCI RDA sur 136 candidats présente 18 femmes soit 13,23%, EDS aligne 10 femmes sur 103 candidats soit 9,7%, Alliance FPI-Agis COJEP-UDPCI présente 18 femmes sur 100 candidats soit 18%, UDCY 01 femme sur 6 candidats soit 16,66%, UDPCI Plateforme Arc-en-ciel 11 femmes sur 34 candidats soit 32,35%, URD une femme sur 5 soit 20%, LIDER une femme sur 8 soit 13,5%, UPCI 2 femmes sur 13 soit 15,38%, Force aux peuples 2 femmes sur 4 soit 50%, CRI Panafricain 2 candidats pas de femmes. Étant donné que la Loi N° 2019-870 du 14 octobre 2019 favorisant la représentation de la femme dans les assemblées élues qui prescrit que tout parti politique dont la liste atteint au moins 50% de femmes candidates, bénéficie d’un financement public supplémentaire. Seul le parti Force aux peuples pourra bénéficier de cet appui financier public pour avoir présenté 2 femmes sur 4 candidats soit 50% de leur liste. Cette triste réalité du faible taux de représentation des femmes au scrutin législatif de mars 2021, est due selon la présidente Doumbia Fanta, à de multiples causes.
Côte d'Ivoire
Fanta Doumbia fait des révélations
Entre autres, il y a le cautionnement de 500 000 FCFA imposé par certains partis politiques, les principes irréversibles du choix de candidatures, la peur des femmes des confrontations violentes, et le fait que plusieurs femmes sont contraintes de retirer leurs candidatures. Il faut rappeler que selon l’article 78 du code électoral du 08 avril 2020 se rapportant à l’élection des députés, pour les circonscriptions de plus de deux sièges, les listes doivent comporter au moins 30% de candidatures féminines ”, a précisé Fanta Doumbia. Rappelons que Cette analyse du 2C2PF a été réalisée dans le cadre du programme ” Transition et Inclusion Politique” avec le soutien technique et financier du National Démocratie Institute (NDI) et l’Agence Américaine de développement international (USAID).
 Stéphane Beti, correspondant pour (App) Côte d’Ivoire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here