Dialogue inclusif : L’Union des Populations du Cameroun fait des propositions

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

( Agence de presse panafricaine ) Pour l’honorable Bapooh Lipot Robert, Secrétaire général du parti du crabe, au-delà des clivages ethniques, linguistiques et politiques, l’absolu c’est le Cameroun

« Au nom de tous les militants et sympathisants de l’Union des Populations du Cameroun et, à mon nom personnel, permettez-moi  tout d’abord de saluer à sa juste valeur, l’Initiative et le Succès de la descente du Premier Ministre, Chef de Gouvernement à BAMENDA et BUEA. Ce qui laisse présager un état d’esprit novateur au sein de nos compatriotes de ces deux régions en crise. Tout cet environnement renforce notre option quant à la gestion de cette crise en se référant au respect primordial des Institutions de la République et ceux qui les incarnent. La Position de l’UPC est claire :

Le Dialogue inclusif doit être une affaire Camerouno-Camerounaise. Il s’agit d’une rencontre entre les Filles et Fils d’un même Pays qui doivent se faire mutuellement confiance et réfléchir sur les solutions à apporter à un problème interne à la Vie de notre Nation.

L’Initiative et l’Organisation incombent à l’Etat du Cameroun qui, dans cette perspective, doit rester absolument attaché à la Sauvegarde de la Souveraineté du Peuple Camerounais, l’Intégrité de notre Territoire et l’Unité de notre Nation. Comme vous pouvez le constater, l’UPC met un accent particulier sur le Sens Républicain et Régalien à assigner à ce Dialogue qui en aucun cas ne devrait mettre entre parenthèses la Souveraineté de l’Etat du Cameroun. La Constitution de l’Etat du Cameroun doit en être la Boussole.

 Sur le plan politique, le Peuple Camerounais dans son ensemble s’est rendu aux urnes  le 07 Octobre 2018 et, en toute souveraineté, a choisi à la tête de nos Institutions le Président Paul BIYA. Le Dialogue Inclusif ne doit pas remettre en cause ces Elections. Sur le plan sécuritaire, nos forces de défense et de sécurité se sont attelées  à vaincre la secte terroriste BOKO HARAM. Elles restent mobilisées sur des multiples fronts pour l’Intérêt Supérieur de notre Nation. Leur professionnalisme et la détermination à sauvegarder la Souveraineté de nos Institutions et l’Intégrité de notre Territoire, ne sont plus à démontrer. Les Forces de Défense et de Sécurité doivent rester en poste sur toute l’étendue du Territoire Nationale pour vaincre tous les complots visant à déstabiliser le Cameroun.

Au Moment où doit impérativement sonner la Cloche de la Paix, l’UPC appelle ceux qui ont pris les armes contre les Institutions de la République et ceux qui les incarnent, à les déposer et réintégrer une Vie Citoyenne au sein de l’Etat. L’option de la Sécession n’est pas une forme d’Etat discutable par les Camerounais. Il s’agit d’une auto exclusion de la  Réflexion sur l’Avenir de la Grande Nation Camerounaise. Le Cameroun est Un et Indivisible. Seul cet Absolu  peut véritablement fonder un Nouvel Elan pour la Consolidation de notre Vivre-Ensemble : le Dialogue Inclusif et Républicain.

Aujourd’hui plus qu’hier, pour l’intérêt Supérieur de notre Nation, chaque Citoyen Camerounais doit cultiver en lui, l’Esprit de Tolérance, d’Abnégation et de Confiance aux Institutions Républicaines. Nous sommes condamnés à Vivre Ensemble.  La Diversité Ethnique qui caractérise notre Pays est une richesse dont l’importance n’est plus à démontrer. Alors, combattons la transformation des ethnies en de multiples miroirs à travers lesquels se construirait un certain « Vivre-Ensemble ». Nous devons véritablement être Ensemble, pour éloigner de notre Nation tous les plans de sa déstabilisation.

Pour une Nation multiethniques comme le Cameroun, les leaders politiques doivent toujours avoir à l’Esprit que la Politique doit être une Pensée Fondatrice de la Paix, fille de la Tolérance, du Dialogue et de Pardon, Vue sous l’angle de l’Union des Volontés éclairées par le Droit et le Devoir de participer activement à la réalisation du Bien Commun qui, en fin de compte est la joie commune qu’engendre l’élévation de standard de vie des populations camerounaises. C’est le lieu pour nous de le rappeler : l’Action  Politique édificatrice d’une Nation Camerounaise Unie, Forte et Prospère ne peut se fonder sur les bases  des haines et querelles intestines, de l’animosité, de l’exclusion voire des intrigues. Elle se doit d’être le cadre par excellence de l’expression d’une vie pleinement citoyenne et respectueuse de nos Institutions.

Il  revient à tous les acteurs de mettre entre parenthèses des attitudes de défiance tendant à installer un climat d’instabilité permanente dans notre Pays. A ce titre, pour l’UPC, la Forme de l’Etat du Cameroun n’est pas discutable. Car, c’est un leg des Pères Fondateurs de notre Nation.

 L’UPC, le Parti Historique, l’Ame Immortelle du Peuple Camerounais, sait pouvoir compter sur la détermination des dignes descendants des Pères Fondateurs de cette Nation que nous avons reçue en héritage, afin de faire triompher, par le biais du Dialogue Inclusif et  Républicain, les vertus de notre attachement à la Paix et à l’Unité.

                                                    Honorable Bapooh Lipot Robert 


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Côte d’Ivoire : Gbagbo et Bédié se réconcilient

Read Next

Sortie de crise dans les régions du Nord et du Sud ouest : La lettre de l’Union des Populations du Cameroun aux acteurs de la société civile et, à la classe politique camerounaise

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *