(Agence de presse panafricaine)-Le ministre des sports, en mouvement depuis huit mois pour une possible reprise des activités sportives au Gabon, semble prendre du temps dans cet exercice. Pour cette saison sportive, rien n’illustre les véritables ambitions en gestion sportive de l’ex patron de TV+.

 

 

C’est comme on le dit dans le micro parlé ‘’ tous les chemins mènent à Rome’’ ;c’est cette methode que semble utiliser le patron du sport gabonais Franck Nguema. En difficultés face la forte pression des sportifs gabonais privés de la pratique du sport depuis deux ans, le natif de Medouneu lors d’une rencontre avec les responsables des clubs de première et de deuxième division, avait présenté à ces dernières les astuces sortis des assises mises en place pour la reprise du championnat gabonais, il avait par ailleurs annoncés le financement par le chef de l’état durant deux saisons supplémentaires, du championnat professionnel sans une preuve matérielle présentée à ses hôtes. Comme lors de la première partie du film sur la professionnalisation du national foot, les responsables des clubs sont sortis de ces échanges avec le ministre sourire aux lèvres, sans pourtant se poser les bonnes questions en se basant sur les faits antérieurs. Une aussi grande décision du chef de l’Etat, aurait été accompagnée par un document qui servirait de point d’appui, non seulement pour l’entité en charge du championnat national mais également pour les clubs. Les Interrogations naissent de partout, pour savoir si cette subvention serait un cadeau d’Ali Bongo Ondimba entant que grand fan du football, ou c’est une aide pour redynamiser le championnat ?

 

Quatre mois plus tard, ni la reprise du championnat programmé pour le 24 octobre 2021, ni la subvention présidentielle promise pour le championnat de football gabonais, n’ait effective. Entre temps, le ministre qui bénéficie des largesses du pouvoir du bord de mer grâce à sa dilection avec la première dame, ne cesse de multiplier les audiences à la présidence de la république, parfois en incluant le sélectionneur de l’équipe nationale de football du Gabon , mais pour quel intérêt ? Personne ne saurait répondre.

 

 

Cette étiquette qui porte le nom du président de la république, est plutôt utilisée par le ministre des sports pour atermoyer sur les véritables fonds. Les présidents des clubs de première et de deuxième divisions, semblent pris au piège dans ce technique, car aucun d’eux ne lève le moindre petit doigt pour rescinder ces multiples annonces de Franck Nguema qui s’érigent plutôt en utopie, chacun est dans la peur de frustrer le patron du sport de peur de se voir refuser le jackpot présidentiel dont on ignore , en s’appuyant sur les nouvelles orientations imposées aux clubs difficiles à passer chez certains.

 

Le super supporter des panthères du Gabon, semble perdre la confiance des sportifs gabonais et surtout les footballeurs locaux qui attendent plus du président de la république, qu’au ministre.

 

Ulrich Corso Sima Ella, correspondant (App) Gabon

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here