(Agence de presse panafricaine) -L’annonce a été faite dans un discours du président  de la république Guinéen Alpha Condé, lu à la télévision nationale, vendredi, 28 février 2020. <<ce n’est ni une capitulation, ni une reculade>>, a précisé le chef d’Etat Guinéen.
 
Ce report intervient alors que les opposants réunis au sein du front national pour la défense de la constitution (FNDC),  menace d’empêcher la tenue du scrutin. Ils accusent le président Alpha Condé au pouvoir depuis 2010, de vouloir modifier la constitution pour s’offrir un troisième mandat au-delà de 2020. Au lendemain du report du scrutin,  Alpha Condé, s’est rendu se samedi au siège national du parti au pouvoir (le RPJ arc- en- ciel), pour expliquer à ses militants les raisons profondes de sa décision de reporter les élections législatives et référendaires. << J’ai reporté les élections pour n’est pas qu’il y ait un doute au sein de l’UA et de la CEDEAO  >>, a t’il expliqué. <<Qu’est ce qui est plus important dans une élection>>, s’est il interroger avant de répondre<< c’est le fichier électoral. Donc  on ne devrait pas dire qu’il ya du doute sur le fichier électorale.

Car, nous avons aujourd’hui, le logiciel le plus performant qui puisse exister en Afrique. Ce lège report permettra d’élever s’il ya n’a encore, des morts et  mineurs, parce que, nul ne doit s’inscrire deux fois. Donc, s’il y a , un doute qu’on veut voler, il faut qu’on montre à la face du monde qu’on ne vole pas et que nous, nous faisons des élections transparentes  >>, a martelé  le chef de l’Etat sous les ovations de ses militants fortement mobilisés.  Il a par ailleurs rappelé que <<ne seront concernés pour les scrutins à venir que les parti qui sont en compétition, c’est –à-dire, que les partis qui sont en règle devant la CNI, les parti déjà engagés dans la compétition électorale>>, a tranché le président de la république.

Stéphane Beti pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here