Nécrologie : Johnny Clegg est décédé : « Asimbonanga », l’histoire d’une chanson politique

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

( Agence de presse panafricaine ) C’est en 1986 que Johnny Clegg, alors leader de son groupe Savuka, enregistre cette chanson hommage à Mandela parue sur l’album « Third World Child ».

« Nous ne l’avons pas vu ». C’est ce que signifie, en français, le titre de la chanson en zoulou, Asimbonanga, dédiée à Nelson Mandela, alors futur premier président noir de l’Afrique du Sud. Tube de l’été 1988 dans moult pays du monde, le titre est frappé d’interdiction en Afrique du Sud.

C’est qu’à l’époque où le « Zoulou blanc » enregistre ce morceau politiquement engagé – qui lui fera accéder à une notoriété internationale, Nelson Mandela est toujours emprisonné sur l’île de Robben Island, au large du Cap.

Et toute évocation du chef du Congrès national africain (ANC) est interdite. C’est d’ailleurs le sens du morceau : personne ne sait à quoi ressemble la figure historique de la lutte contre l’apartheid.

Quant à Johnny Clegg, fervent opposant à l’apartheid et dont les groupes successifs, Juluka et Savuka, sont composés de musiciens noirs et blancs, est considéré comme un artiste subversif dans son pays.

Au cours des années 1980, la police sud-africaine interdit certains de ses concerts, l’arrête à plusieurs reprises et l’accuse de violer les lois sur la ségrégation raciale. Sans compter que ce Sud-Africain blanc d’origine anglaise puise son inspiration dans la culture et tradition zouloues.

Il est une figure du mbaqanga, musique pop reprenant des rythmes traditionnels zoulous, et n’hésite pas à chanter à la fois en zoulou et en anglais. D’ailleurs, si le refrain d’« Asimbonanga » est en zoulou, les couplets sont, eux, en anglais.

Par Ricci Eyock App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Bénin : Le Président de la République Patrice Talon rencontre ses adversaires politiques

Read Next

Cacao : Le Ghana et la Côte d’Ivoire lèvent la suspension de leurs ventes

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *