NIGERIA : Incendie déclaré dans un bureau de la commission électorale

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’était  au  soir du samedi 9 février dernier, au bureau de la Commission  électorale nationale indépendante (Inec), dans la région de Qua’an Pan, dans l’Etat du Plateau.

De nombreux dégâts ont été enregistrés. Le bureau a été brûlé avec tout son contenu,  ainsi que des urnes et des cartes d’électeurs qui n’avaient pas encore été retirées : « un agent de sécurité ivre aurait provoqué l’incendie », rapporte Osaretin Imahiyereobo, un responsable de l’Inec dans l’Etat du Plateau. Et de poursuivre : le local a été « complètement brûlé avec tout son contenu ». Soit au total, près de 6 000 cartes d’électeurs qui ont été détruites, ainsi que d’autres documents électoraux.

Par ailleurs, l’Inec a décrit cet incendie de l’un de ses bureaux dans l’État du Plateau comme une « tendance émergente », car, ils se produisent à chaque cycle électoral. Surtout que dans un communiqué, cette institution a affirmé qu’il s’agit d’un deuxième cas pour le seul mois février 2019. En effet, la semaine dernière, un incendie similaire s’était déclaré dans l’Etat d’Abia, dans le sud-est du pays. A cette occasion, 15.000 cartes d’électeurs avaient été consumées par le feu et le registre électoral de cette localité endommagé. Toutefois, elle  affirme qu’il est trop tôt pour parler d’un sabotage, et a appelé la police à renforcer la sécurité.

La curiosité est que cet incendie survient à quelques jours seulement des élections générales (présidentielle et législatives) qui auront lieu le 16 février prochain. Le président sortant Muhammadu Buhari, candidat du Congrès des progressistes (Apc), brigue un nouveau mandat. Son principal rival est Atiku Abubakar, du Parti populaire démocratique (Pdp), le principal parti de l’opposition. par Ngom Mary


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

TOGO : Vulgarisation de l’usage des cartes bancaires par Gim-Uemoa

Read Next

la chronique de Dobell : Pénurie de pièces de monnaie LA COLONIE CHINOISE MISE EN CAUSE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *