(Agence de presse panafricaine) -Le 20 décembre dernier s’est tenue une assemblée générale du GIC de la Bicec et dont le seul point à l’ordre du jour était l’augmentation du capital de cette banque qui devra désormais s’élever à 37 080 000 000 de franc Cfa.

Au terme de cette gymnastique quel sera alors le sort du personnel qui détient également un pourcentage dans ledit capital social. Notons que au delà des intentions du nouveau groupe Marocain de les évincer, le personnel résolument reste actionnaire a de 5% et dès lors l’on se pose la question sur le retour des dividendes quand on se souvient que les Français de la Bpce leur avaient octroyé une avance sur dividendes il y a quelques années. Aujourd’hui ce qui s’avère être une espèce d’épée de Damoclès sur le procédé de remboursement de cette avance. Au-delà du doute que cela peut semer dans l’esprit de ces employés, une lueur d’espoir renaît car si l’on s’en tient a la technique des finances modernes cette recapitalisation entraîne le retour des crédits suspendus au personnel depuis plusieurs années, bien que contre toute attente, il se tramerait plutôt une initiative d’élaboration d’un nouveau plan social dont nous vous ferons état dans nos prochaines éditions… Le voyage fut long mais par la grâce du très haut nous sommes revenus sains et saufs et plus déterminés que jamais à scruter l’actualité sous toutes ses coutures.

Par Hermine Yeye App

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here